La Coupe du monde des clubs, placée sous l'égide de la FIFA, en sera cette année, du 12 au 22 décembre, à sa 15e édition. Elle aura lieu aux Emirats Arabes Unis et mettra en lice sept équipes représentant autant de Confédérations : pour l'UEFA, ce sera le Real Madrid (Espagne), vainqueur de la Ligue des Champions cette année ; du CD Guadalajara (Mexique), victorieux de la Ligue des Champi...

La Coupe du monde des clubs, placée sous l'égide de la FIFA, en sera cette année, du 12 au 22 décembre, à sa 15e édition. Elle aura lieu aux Emirats Arabes Unis et mettra en lice sept équipes représentant autant de Confédérations : pour l'UEFA, ce sera le Real Madrid (Espagne), vainqueur de la Ligue des Champions cette année ; du CD Guadalajara (Mexique), victorieux de la Ligue des Champions de la CONCACAF 2018 ; du Team Wellington (Nouvelle-Zélande), lauréat de la Ligue des Champions de l'OFC (Océanie) ; d'Al-Ain (EAU) représentant le pays-hôte, plus trois autres équipes qui restent encore à déterminer : le vainqueur de la Copa Libertadores (CONMEBOL, Amérique du Sud)), celui de la CAF (Afrique) et de l'AFC (Asie). Gianni Infantino, patron de la FIFA, voit toutefois plus grand qu'un tournoi avec sept équipes et aimerait en arriver à un total de 24 participants à l'échelle mondiale. En avril dernier, il avait pour la première fois parlé d'une épreuve divisée en trois groupes comprenant chacun huit clubs et prévue sur une durée totale de 18 jours. Mais pourquoi cette (r)évolution ? De fait, l'intersaison est de plus en plus mise à profit par les grands clubs pour participer à des tournées lucratives à l'étranger. A l'image de la Champions Cup, une compète à laquelle ont pris part cette année 18 ténors du football européen (Real, Barcelone, Manchester City, Bayern, etc...) avec des matches programmés aux Etats-Unis (15), en Europe (7) et à Singapour (1). Ces matches d'avant-saison, amicaux, devraient donc être remplacés à terme par un event de plus grande envergure, avec des clubs-phares venus de tous horizons. Indépendamment des grosses cylindrées européennes, on pourrait retrouver des clubs d'autres continents comme Guanghzou Evergrande (Chine), Vissel Kobe (Japon), Los Angeles Galaxy et New York Red Bulls (Etats-Unis), River Plate et Boca Juniors (Argentine), le FC Sao Paulo (Brésil)... Que du beau linge en perspective !