Qui aurait dit que La Louvière se retrouverait dans cette position au classement général il y a deux mois ? Tout allait pourtant bien depuis l'arrivée de GilbertBodart : les résultats étaient corrects, l'ambiance était bonne dans le groupe et tout le monde pensait alors le club sur la bonne voie dans la course au maintien. Depuis lors, beaucoup d'éléments ont fait que les Loups se retrouvent aujourd'hui dans une position bien délicate. Le mois à ...

Qui aurait dit que La Louvière se retrouverait dans cette position au classement général il y a deux mois ? Tout allait pourtant bien depuis l'arrivée de GilbertBodart : les résultats étaient corrects, l'ambiance était bonne dans le groupe et tout le monde pensait alors le club sur la bonne voie dans la course au maintien. Depuis lors, beaucoup d'éléments ont fait que les Loups se retrouvent aujourd'hui dans une position bien délicate. Le mois à venir déterminera sans doute l'avenir du club en D1. En effet, l'équipe de Filippo Gaone devra affronter toute une série d'équipes qui, elles aussi, sont en majorité concernées dans la lutte pour le maintien. Tout d'abord, ce sera face au FC Brussels. On suppose qu' Albert Cartier ne fera pas de cadeaux à son ancien employeur... Ensuite ce sera aux tours de Roulers et du Lierse. Roulers, fait une première saison tranquille et sa force principale est de jouer chaque match comme il vient, sans se poser de questions. Quant au Lierse, il avait engrangé un neuf sur neuf avant le week-end dernier. En plus du résultat, il met aussi la manière. Chapeau d'ailleurs à cette formation vu les circonstances auxquelles elle est confrontée ces derniers temps. Enfin, les Loups devront aussi affronter un Saint-Trond qui joue son va-tout lors de chaque rencontre afin d'arracher les points nécessaires et Beveren, équipe fantasque et peu efficace devant les buts, qui s'est mis en difficulté elle-même et dont le sort est maintenant incertain. Pas mal comme programme n'est-ce pas ? Quel remède tirera les Loups de cette impasse ? Une solution pourrait être la sagesse et la simplicité de leur T1, Fred Tilmant. Il connaît mieux que personne le club en étant un de ses serviteurs les plus dévoués depuis des années. Tilmant n'est pas le dernier venu, il s'est aguerri aux cotés de Cartier, Emilio Ferrera et Bodart. Il a pris de la bouteille et a démontré qu'au niveau tactique il a aussi du répondant. Le match à Genk fut parfait pendant 80 minutes, seul une erreur d'attention ayant provoqué la défaite. En plus de cela, il faudra aussi que les joueurs fassent abstraction de pas mal de choses et ne pensent qu'à jouer au football... au risque de se retrouver dans de sales draps le 15 avril lors de la venue de Bruges, adversaire d'un autre calibre et aux objectifs bien différents.Johan Walem