Un mercato pas si calme !

Si les résultats du début de deuxième tour provoquent, avec le sur-place du Standard et d'Anderlecht, un véritable resserrement et promettent une fin de compétition pleine de suspens, la période de transferts avait été, dans un premier temps occultée par la nomination du nouveau coach fédéral et le tirage au sort de l'EURO 2008. La fin du mercato a été un peu plus active et quelques transactions de dernière minute ont été intéressantes.
...

Si les résultats du début de deuxième tour provoquent, avec le sur-place du Standard et d'Anderlecht, un véritable resserrement et promettent une fin de compétition pleine de suspens, la période de transferts avait été, dans un premier temps occultée par la nomination du nouveau coach fédéral et le tirage au sort de l'EURO 2008. La fin du mercato a été un peu plus active et quelques transactions de dernière minute ont été intéressantes. Je commencerai par la D1 où le marché fut peu fourni en transferts de grande importance mais dont le nombre de transactions est quand même assez élevé. On dénombre 56 arrivées pour 70 départs et plusieurs clubs ont clairement montré leur envie d'élaguer leur noyau. Anderlecht et Bruges en sont le plus bel exemple, avec au total cumulé : 2 arrivées (1+1) et 15 départs (9+6). On prétend généralement, et moi le premier, que c'est dans la continuité que les résultats positifs continuent de l'être, mais une fois encore, le Standard dément cette maxime en amenant cinq nouveaux joueurs. L'avenir nous dira si cette option fut la bonne mais en tout cas les Liégeois ont voulu frapper un grand coup, notamment avec l'arrivée d' IgorDe Camargo, soufflé in extremis au premier concurrent dans la lutte pour le titre. Le Lierse, que l'on dit exsangue, et Saint-Trond ont été parmi les plus actifs, mais leur situation sportive actuelle les contraint à une réaction pour essayer de se maintenir. En D2, Mons qui confirme ses ambitions (3 arrivées dont 2 attaquants) et Virton (6 joueurs acquis) dans une situation précaire ont été les plus actifs. C'est beaucoup plus calme à Eupen, Renaix, Louvain, Tubize (où l'on cherche un entraîneur) et l'Union (là-bas, on tente de trouver un président). En D3B, les clubs liégeois (sans doute par manque de moyens) ont été très discrets. Seul Visé fait venir 3 joueurs et affirme sa volonté de vouloir remonter. Namur et Couillet ont acquis chacun 2 joueurs expérimentés. Les Francs Borains réaffirment leur envie de titre en transférant 5 nouveaux mais voient filer MohamedDahmane à Mons. L'Olympic et Tournai sont restés inactifs et Walhain, dans une situation sportive difficile, attendrait l'arrivée de joueurs sans contrat (qui peuvent signer hors mercato) mais j'espère pour FrancisSprimont, le président du club du centre géographique de la Belgique, qu'il pourra faire ces emplettes tôt assez pour se sauver. En Promotion A, calme plat à l'US Centre, mais 4 renforts (dont GiovanniSeynhaeve et LaurentWuillot) pour le chirurgien/entraîneur PatriceMeurant à Péruwelz. En série B, Rhode-Verrewinkel tente le coup de poker en engageant 7 joueurs, et les premiers résultats font croire qu'il subsiste une petite chance de maintien. En Promotion D, Spy, Andenne et Malmédy sont les plus actifs dans le bas du classement, tandis que les plus présents dans la première moitié du tableau réaffirment leurs ambitions. Heppignies, leader, avec 3 arrivées, Bleid, deuxième (2), Bertrix, quatrième (4), et surtout Liége, septième (5 dont ChristopheKinet ), espèrent probablement rejoindre la D3. A l'heure des bilans, au mois de mai, on verra dans toutes ces divisions, qui aura le mieux utilisé le mercato de janvier ! Étienne Delangre