A propos du foot de mon enfance évoqué la semaine dernière, j'ai oublié un truc : à l'époque, quand les championnats étaient finis, ils étaient finis ! Dans aucune division, il n'y avait de quoi tartiner pour expliquer et supputer à gogo les issues dépendant de barrages, tours finals, fusions envisagées, obtentions de licence, voire magouilleurs en instance de châtiment : tu montais ou tu descendais, et tu le savais ! Aujourd'hui c'est différent, et il n'est pas sûr que ce soit mieux : entre début mai et mi-juin, 34 des 133 clubs de nos 4 échelons nationaux (soit 25 %) ont dû disputer dans l'embrouillamini 56 matches supplémentaires pour savoir si, finalement, ils se hissaient, dégringolaient ou se maintenaient ! Il y eut finalement 5 heureux hissés, 6 malheureux dégringolés, les 23 autres étant déçus ou sou...

A propos du foot de mon enfance évoqué la semaine dernière, j'ai oublié un truc : à l'époque, quand les championnats étaient finis, ils étaient finis ! Dans aucune division, il n'y avait de quoi tartiner pour expliquer et supputer à gogo les issues dépendant de barrages, tours finals, fusions envisagées, obtentions de licence, voire magouilleurs en instance de châtiment : tu montais ou tu descendais, et tu le savais ! Aujourd'hui c'est différent, et il n'est pas sûr que ce soit mieux : entre début mai et mi-juin, 34 des 133 clubs de nos 4 échelons nationaux (soit 25 %) ont dû disputer dans l'embrouillamini 56 matches supplémentaires pour savoir si, finalement, ils se hissaient, dégringolaient ou se maintenaient ! Il y eut finalement 5 heureux hissés, 6 malheureux dégringolés, les 23 autres étant déçus ou soulagés... Tout cela amène un surcroît de suspense et peut-être de fric, mais sûrement pas d'équité sportive. En D1, Dender termine son championnat normal devant Roulers et avec 5pts de plus, mais c'est finalement Dender qui bascule. Alors, si 5pts ne suffisent pas pour qu'un verdict final soit clairement sportif, pourquoi n'y a-t-il pas barrage dans tous les contextes où il y a enjeu ? Par exemple, pourquoi ne donne-t-on pas une chance d' Europa League à Zulte Waregem, qui ne clôture son championnat qu'à 4pts de La Gantoise ? En D2, Tournai pouvait encore rêver de D1 via tour final... alors qu'il avait bouclé son championnat à 21pts du Lierse ! Pauvre Lierse, dauphin incontestable de Saint-Trond et qui se tape 44 matches (36+8) pour finalement demeurer dans l'antichambre... En D3, l'US Centre se voit accéder au tour final... parce que trois autres clubs de sa série n'ont pas introduit ou rempli correctement leur demande de licence ! Mais le maximum de baraka en 2009-10 est pour Torhout en Promotion : parce que victorieux d'une tranche, le club monte en D3 via 2 victoires en tour final... alors qu'il a terminé neuvième de son championnat ! Bien. Maintenant que les verdicts sont connus, il m'a intéressé de savoir si le foot wallon avait progressé cette saison (c'est pas que je néglige les 650.000 francophones bruxellois, mais on ne peut pas tout faire, hé !). La réponse est hélas négative, consultez le tableau... et mettez-le en relation avec les 32,5 % que représentent en Belgique les 3,4 millions d'habitants de la Région wallonne. En D1, c'est une saison/bérézina puisque seul Saint-Trond arrive dans une élite réduite à 16 clubs, pendant que Tubize et Mons sont rétrogradés. Ne croyez pas que la D2 se wallonifie pour autant... puisque l'Olympic, Virton et Namur la quittent par le bas : béni soit donc le Royal Boussu-Dour (ex-Francs Borains) grâce auquel le statu quo est conservé ! La D3 n'est pas jojo non plus : les deux séries passent de 16 à 18 clubs chacune, mais les Wallons y seront 8 au lieu de 9 ! On peut cette fois remercier les Gaumais de Bleid, seul francophone accédant à la D3... même si le montant est forcément wallon dans une promotion D où tous les clubs le sont ! Pensée émue aussi pour les Namurois de la JS Taminoise, perdus cette saison dans une série promotionnaire à prédominance flamande où les quelques Wallons sont généralement à la peine : la JS a longtemps mené la danse avant de faiblir dans le final, ne terminant que troisième sans rafler de tranche, avec 10pts de mieux... que Torhout ! Il faut donc descendre jusqu'en Promotions pour qu'avec 40 % des clubs la saison prochaine, les Wallons soient surreprésentés eu égard à leur démographie... et l'on peut se demander quand la D1 belge à 16 clubs parviendra à pareil pourcentage ! Mais on peut rêver : il suffirait (?) que Mouscron et Charleroi se maintiennent et qu'ils soient rejoints en 2010-11 par Eupen, Liège, Mons, Tournai, Tubize... ou Boussu-Dour ! Et surtout, surtout, à la lecture de la situation globale, on comprend mieux en quoi le titre du Standard est le titre de toute une région : plus qu'un baume, une revanche double - enfin - sur cet état des lieux général depuis longtemps pas triomphal... Vous avez dit porte-drapeau ? par bernard jeunejean