Quel est l'impact des Africains sur le football d'Ostende ?

JOSEPH AKPALA: " Les Flamands me disent parfois : - Si j'avais ton corps... A Bruges, WesleySonck m'avait dit : - Je travaille ça depuis des années mais chez toi, c'est inné ! "
...

JOSEPH AKPALA: " Les Flamands me disent parfois : - Si j'avais ton corps... A Bruges, WesleySonck m'avait dit : - Je travaille ça depuis des années mais chez toi, c'est inné ! " GEERT LEYS: " Il y a des Noirs de tous les types mais leur musculature dorsale est particulièrement développée. " Michiel Jonckheere : " Ils insufflent un certain élan à l'équipe. Beaucoup d'entre eux sont capables de réaliser une action, sont athlétiques, rapides. Nos régulateurs médians, Jali et Siani, ont des pieds formidables. Ils fonctionnent bien tactiquement car ils jouent depuis longtemps en Europe et le staff les a instruits. Ils sont bien guidés de l'arrière par Rozehnal et Capon est intelligent. Ils ont donc un impact important. La plupart d'entre eux sont titulaires. Je pense que le mix d'Africains créatifs et de Flamands réalistes, qui gardent les pieds sur terre et vont au feu, est excellent. D'après moi, c'est là que réside la force de l'équipe. " YVES VANDERHAEGHE: " Cyriac doit améliorer sa condition physique de base. Il est explosif et quand il joue trois ou quatre semaines, il souffre d'une blessure qui le fait reculer de deux semaines. Je lui ai déjà dit qu'il devrait mettre à profit l'intersaison pour courir beaucoup et améliorer sa condition. La balle est dans son camp. Puis ils vont devoir jouer la Coupe d'Afrique. Encore. Enfin, globalement, ils font preuve de discipline de jeu, bien que certains privilégient encore trop la beauté du geste. Je voudrais qu'ils soient plus réalistes. De toute façon, nous formons une brave équipe. Il suffit de regarder le nombre de fautes et de cartes. Nous ne nous imposons pas. Pour nous, le football doit être un beau jeu. " Il fait à la fois la force et la faiblesse de l'équipe... Vanderhaeghe opine : " Nous avons gagné des matches en développant un beau football et en nous créant des occasions mais parfois, nous avons exagéré et nous n'avons pas suffisamment soigné l'efficacité. Nous pouvons perdre ou gagner n'importe quel match en PO1. Nous devons être plus réalistes. Je regrette que nous ayons été privés de sept internationaux pour la préparation de notre match contre le Club Bruges. Six Africains plus Milic, en principe tous titulaires. " Ostende dispute ses matches à domicile à Roulers, son propre stade étant en cours de rénovation. JONCKHEERE: " Le terrain ne favorise pas le bon jeu. Nous allons devoir faire preuve de caractère. Ça fait sans doute partie de notre apprentissage. Si les joueurs parviennent à adjoindre labeur et caractère à leur football, ils peuvent vraiment devenir des grands. Mais nous ne pouvons pas nous plaindre. L'entraîneur veut plus de crapules sur le terrain mais il sait aussi qu'il ne peut muer ces joueurs en robots. Sinon, ils perdraient la moitié de leurs qualités. Leur force, c'est le beau jeu, l'insouciance, l'audace et le flair. C'est pour ça qu'il nous faut un bon mélange, avec des joueurs qui s'appuient plus sur leur caractère. "