On dirait que le ciel de Daknam s'est dégagé. Le kop a encouragé l'équipe du début à la fin, on n'a plus entendu la moindre protestation contre le président Roger Lambrecht. Le Sporting a bien joué et, surtout, il a pris les trois points. Il a renoué avec la victoire pour la première fois depuis le 1er septembre et le match contre Eupen.
...

On dirait que le ciel de Daknam s'est dégagé. Le kop a encouragé l'équipe du début à la fin, on n'a plus entendu la moindre protestation contre le président Roger Lambrecht. Le Sporting a bien joué et, surtout, il a pris les trois points. Il a renoué avec la victoire pour la première fois depuis le 1er septembre et le match contre Eupen. Il n'a fallu que quelques jours à Trond Sollied pour placer sa griffe. Les joueurs ont retrouvé confiance. Ils ont osé réaliser une action, faire une passe, appeler le ballon. L'organisation a tenu la route. Sollied a réussi un coup de maître en postant Joher Rassoul -défenseur sous Peter Maes - au poste le plus avancé du triangle médian. Avec Killian Overmeire et un Lukas Marecek ressuscité, il a dominé l'entrejeu eupenois. Ce n'est pas un hasard si l'entraîneur a ensuite félicité son axe central. Avec en plus le duo défensif Jacov Filipovic- Olivier Deschacht, Lokeren semble avoir trouvé la bonne formule. Fait saillant, le nombre de ballons récupérés par Lokeren. C'est la marque de l'entraîneur norvégien, qui demande à ses joueurs de presser l'adversaire et qui encourage l'offensive. " C'est une conséquence logique de ce pressing vers l'avant ", explique Overmeire. " Les ballons perdus sont cruciaux car ils permettent d'être immédiatement dangereux. " Sollied impressionne les joueurs à l'entraînement avec ses shadow games tactiques. Overmeire en est partisan : " Ces exercices à onze contre onze se retrouvent en match. " Le capitaine ne veut toutefois pas jeter la pierre à Peter Maes. " Il mérite le respect pour tout ce qu'il a fait pour ce club. " Toutefois, il constate que ses coéquipiers ont retrouvé confiance. " Sollied dégage sérénité et assurance. Il a une vision claire, en laquelle il croit fermement. Cette assurance gagne les joueurs. " Sollied était satisfait du travail fourni durant sa première semaine. " J'ai un brave noyau doté d'une excellente mentalité. Ils sont tous prêts à travailler les uns pour les autres et ils assimilent rapidement les nouveaux schémas. Nous serons encore plus avancés dans un mois ", conclut le Norvégien, déterminé.