Héros malheureux du Mondial 90, René Higuita n'est pas sélectionné par la Colombie pour la World Cup 1994 aux USA. C'est donc de son petit écran qu'il voit ses coéquipiers se faire sortir dès le premier tour alors que les Cafeteros faisaient partie d...

Héros malheureux du Mondial 90, René Higuita n'est pas sélectionné par la Colombie pour la World Cup 1994 aux USA. C'est donc de son petit écran qu'il voit ses coéquipiers se faire sortir dès le premier tour alors que les Cafeteros faisaient partie des outsiders. Jusqu'en 2010, El Loco va alors enchaîner les clubs (douze au total), les buts (une quarantaine), les raids solitaires et les gros titres. Il participe ainsi à deux émissions de télé-réalité dont une où il subit une opération de chirurgie esthétique au visage, mais il annonce aussi son intention de se présenter au poste de maire d'une municipalité proche de Medellín. En 1996, une grenade est lancée contre sa maison sans que personne ne connaisse le fin mot de l'histoire et quelques années plus tard, il est arrêté dans la rue alors qu'il se balade avec un flingue sur sa moto. Heureusement, entre ses excès, Higuita ne refuse jamais les matchs de charité auxquels il est invité. Et bien souvent, il y reproduit avec plus ou moins de réussite son fameux coup du scorpion. Car comme il le dit si bien : " Quand j'en aurai fini avec le foot, mon nom va rester sur les lèvres comme celui d'un joueur qui aura apporté de la magie dans la vie des gens ordinaires. " Définitivement El Loco.