Une équipe qui n'a été assurée du maintien qu'à la toute dernière seconde après une course-poursuite pratiquement impossible a inévitablement besoin de renfort. C'était aussi l'opinion de Makélélé. Il a été entendu mais pas suffisamment. Avant le début du championnat, il voulait encore deux à trois joueurs expérimentés mais tant que les valeurs sûres de l'an dernier sur lesquelles il ne compte plus ne bougent pas ( Schouterden sur le flanc gauche et Leye en pointe), il est coincé.
...

Une équipe qui n'a été assurée du maintien qu'à la toute dernière seconde après une course-poursuite pratiquement impossible a inévitablement besoin de renfort. C'était aussi l'opinion de Makélélé. Il a été entendu mais pas suffisamment. Avant le début du championnat, il voulait encore deux à trois joueurs expérimentés mais tant que les valeurs sûres de l'an dernier sur lesquelles il ne compte plus ne bougent pas ( Schouterden sur le flanc gauche et Leye en pointe), il est coincé. Le onze de base de l'AS Eupen tient la route en D1 mais toutes les places ne sont pas dédoublées. Le retour de Milicevic dans son premier club belge offrira du soutient au capitaine, García. Cet été, aucun jeune talent de l'Aspire Academy n'a débarqué : ce sera pour l'hiver. La plus grande surprise, c'est que Van Crombrugge, annoncé partant, est toujours là. Sportivement, c'est une bonne affaire car le gardien a pris une part importante dans le maintien. Devant, la mise à l'écart de Leye (9 buts, 4 assists) risque de poser des problèmes à Eupen, d'autant que Kone, talentueux mais trop cher, n'a pas été conservé. Van Crombrugge pensait aller en Italie mais son transfert à Sassuolo a capoté au dernier moment. Derrière, Blondelle est le seul défenseur déjà titulaire l'an dernier, sauf si aucune offre intéressante n'est faite au Sénégalais Wague, premier joueur de l'histoire d'Eupen à participer à une Coupe du monde. S'il reste, Wague, qui n'est professionnel que depuis un an et demi, sera arrière droit à la place de l'Allemand Schauerte, arrivé cet été. À gauche, Keita (ex-Birmingham City) semble sûr de sa place en attendant de voir comment évolue le néo-international sénégalais Aw, de l'Aspire Academy. L'Espagnol Molina devrait évoluer aux côtés de Blondelle à moins que Lotiès, titulaire la saison dernière, ne retrouve sa place. Celle-ci pourrait aussi revenir à Gnaka, arrivé de Doha en même temps que Wague, il y a un an et demi. Bonne nouvelle pour les amateurs de football : l'Espagnol García reste encore un an ! Sa seule présence dans l'entrejeu justifie un déplacement à Eupen, même s'il reste le talon d'Achille de l'équipe car il n'y en a pas deux comme lui. À moins qu' Amani, doué, techniquement et révélation de la première saison mais très hésitant la saison dernière, ne s'impose définitivement. Mulumba doit jouer en pare-choc devant la défense. Sur le flanc droit, Ocansey reste sur une saison très moyenne et doit montrer qu'il est l'un des joueurs qu'Aspire veut mettre en vitrine après Onyekuru et Wague. À gauche, Yagan et Laurent, sont arrivés gratuitement du Lierse, en faillite. La saison dernière, le compartiment offensif était beaucoup trop léger en début de saison. Verdier n'a jamais répondu à l'attente et il a fallu l'arrivée de Leye pour qu'Eupen remonte au classement mais entre lui et l'entraîneur, le courant ne passait pas. Kone, transféré à la trêve, est reparti. Pour le moment, Makélélé doit se contenter de Pollet, en quête de réhabilitation après des années difficiles à La Gantoise et à Charleroi, du Japonais Toyokawa, rapide et travailleur, auteur de trois buts et d'un assist lors du match du maintien, et de Raspentino qui, la saison dernière, n'a pas tout à fait répondu à l'attente. Depuis l'arrivée de Makélélé, il y a nettement moins de spectacle au Kehrweg. L'équipe est mieux organisée et les Eupenois doivent s'y faire. Cette année, le Français veut placer la barre plus haut car la saison dernière, selon lui, il a dû repartir à zéro et ne pouvait donc pas se montrer trop exigeant. Seuls quatre titulaires de l'équipe qui a débuté en D1 il y a deux ans sont toujours là (Van Crombrugge, Blondelle, García et Ocansey). Mulumba est le seul titulaire arrivé la saison dernière à avoir été conservé. Sept nouveaux joueurs dans le onze, c'est un fameux lifting dans les Cantons de l'Est, où tout est toujours très calme. Dès lors, le maintien reste le seul objectif.