Anderlecht est défini comme une équipe qui dépend toujours du talent individuel de ses vedettes et de leurs coups de génie pour l'emporter. Voilà en tout cas le discours de beaucoup de monde... Mais j'aimerais signaler que le Sporting a débuté la compétition avec un onze de base largement remanié. Il n'y avait pas moins de sept nouveaux joueurs. Dans ces conditions, trouver l'équilibre et le football champagne relevaient de la mission impossible pour son entraîneur. Frankie Vercauteren a toujours insisté sur...

Anderlecht est défini comme une équipe qui dépend toujours du talent individuel de ses vedettes et de leurs coups de génie pour l'emporter. Voilà en tout cas le discours de beaucoup de monde... Mais j'aimerais signaler que le Sporting a débuté la compétition avec un onze de base largement remanié. Il n'y avait pas moins de sept nouveaux joueurs. Dans ces conditions, trouver l'équilibre et le football champagne relevaient de la mission impossible pour son entraîneur. Frankie Vercauteren a toujours insisté sur l'importance du groupe au détriment de la classe individuelle ! Il a souvent dit que le niveau de jeu n'était pas toujours à la hauteur du talent que recèlent tous ses joueurs. Selon moi, la dernière formule proposée par Vercauteren est de loin la meilleure depuis l'entame de la saison. Quatre défenseurs, un milieu à trois et trois attaquants. Zitka est le numéro un incontesté, Wazilewski est l'arrière droit qu'il fallait et c'est un transfert réussi. Juhasz confirme toute sa sobriété et étonne par son efficacité sur balles arrêtées (offensives et défensives). Von Schlebrügge a atteint le niveau attendu et confirme sa réputation. Deschacht est le meilleur arrière mauve de la saison et on connaît aussi les qualités des Boussoufa, Frutos ainsi que de l'étonnant et prometteur Legear. Il manque trois noms : le premier est Biglia. Il a une classe naturelle ainsi qu'une vista remarquable sans oublier son aisance en toute circonstance. Le deuxième est Hassan. Selon moi, c'est un joueur unique en son genre car je ne me rappelle pas avoir vu un joueur aussi fort que l'Egyptien au cours de ces dernières années. Il possède en plus un charisme impressionnant : il gère son étiquette de star et démontre semaine après semaine que c'est lui le patron d'Anderlecht. Le dernier est Van Damme. S'il est souvent décrié par rapport à ses coéquipiers, il faut avouer que depuis qu'il évolue dans l'entrejeu, il est selon moi déterminant ! Son physique ainsi que son volume de jeu permettent aux deux joueurs précédemment cités d'évoluer à un haut niveau. La clé du succès anderlechtois est selon moi ce nouvel équilibre car le niveau de tous ces joueurs a augmenté de façon fulgurante ces dernières semaines. Et si cela continue de la sorte, tout le monde sera enfin satisfait du football proposé par Anderlecht. Ce fut sûrement un peu long pour certains mais cela en valait la peine : la qualité du football fournit ces dernières semaines est exceptionnel et est un régal pour les yeux. suivez l'intégralité du 2e tour de la jupiler league à moitié prix ! plus d'infos : www.belgacomtv.be - 0800 33 331 - points de vente belgacompar johan walem