Westerlo ne veut pas revivre une saison aussi morne que la précédente. Certes, elle a été tranquille, il n'a pas dû se faire de soucis mais elle a été bien grise. Son flirt européen avec Hertha BSC n'y a pas changé grand-chose. Après un début faible, JanCeulemans a dû intervenir, voyant son équipe perdre son moral. Il a opté pour plus de sécurité avec un libéro qui monte. L'entraîneur attendait davantage de quelques joueurs: Severeyns n'a pas eu le rendement espéré en attaque, Vandenbossche n'a pas apporté de plus en créativité et Serneels a livré une mauvaise saison. Afin d'acquérir plus de poids, Westerlo a donc opté pour des joueurs rapides et sûrs ballon au pied dans l'entrejeu, des éléments capables de jouer en profondeur. Malgré le calme du marché, Westerlo compte cinq nouveaux...

Westerlo ne veut pas revivre une saison aussi morne que la précédente. Certes, elle a été tranquille, il n'a pas dû se faire de soucis mais elle a été bien grise. Son flirt européen avec Hertha BSC n'y a pas changé grand-chose. Après un début faible, JanCeulemans a dû intervenir, voyant son équipe perdre son moral. Il a opté pour plus de sécurité avec un libéro qui monte. L'entraîneur attendait davantage de quelques joueurs: Severeyns n'a pas eu le rendement espéré en attaque, Vandenbossche n'a pas apporté de plus en créativité et Serneels a livré une mauvaise saison. Afin d'acquérir plus de poids, Westerlo a donc opté pour des joueurs rapides et sûrs ballon au pied dans l'entrejeu, des éléments capables de jouer en profondeur. Malgré le calme du marché, Westerlo compte cinq nouveaux joueurs et six départs: Vlaminck, Mennes, DeLanghe, Brogno, Natama et Svoboda rejoignent le noyau A, Schaessens, Vandenbergh, Stijn, Thompson, Karaca, Severeyns et Omelyanovitch ont quitté le club, qui a essayé de se défaire de Houben, Moons et Serneels pendant la préparation. DEFENSEBartDeelkens va-t-il reproduire ses superbes performances d'il y a deux ans ou va-t-il demeurer au niveau moyen de la saison passée? Même dans ce dernier cas de figure, il demeure un bon gardien, ce qui contraint Bourdon et Molenberghs à la patience, à moins de blessures ou de suspensions. Le départ de Schaessens au Lierse supprime une option à l'arrière gauche comme dans l'entrejeu. Westerlo espère que Vlaminck (Beveren) compense cette perte. Jan Ceulemans va composer sa défense en fonction de Dos Santos (axe, gauche ou droite), Ba (axe ou droite), Machiels (axe), Dauwen (axe), DeConinck (gauche), Lammens (axe ou droite), Verheyen (axe), Vlaminck (gauche) et VanHoevelen (axe). Ses choix dépendront du nombre d'attaquants adverses. Il a le choix entre l'expérience (Machiels), la couverture (Lammens), le gabarit (Dauwen), la vitesse (Verheyen)... A côté de ces choix tactiques, la sélection dépendra aussi des modifications dans les autres lignes. Pendant la préparation, Ceulemans a testé une défense à quatre comme à trois, mais il semble qu'un trio défensif constitue la meilleure option, car il permet de mieux meubler le milieu. ENTREJEUL'entrejeu devra être mieux organisé que la saison passée. Dans l'axe, Svoboda a un rôle important. En fait, il était déjà à Westerlo la saison passée mais après trois matches en Réserve, un méchant tackle l'a éliminé pour le reste de la saison. Ce qu'il a montré avant sa blessure a suffi à convaincre Westerlo de lui offrir un contrat malgré une opération aux ligaments croisés du genou. Svoboda a la réputation d'être un numéro dix classique. Après neuf mois de convalescence, il s'est occasionné une légère élongation pendant la préparation mais doit devenir la plaque tournante de l'entrejeu. Pour l'entourer, l'entraîneur a le choix entre les droitiers Boeckx (défensif), Wagemakers, Mennes (offensif), Dauwen (défensif) et Vandenbossche (offensif), et les gauchers Smits (défensif), Willemsen (offensif), Delen et Vlaminck. Wagemakers, Delen et Vlaminck sont normalement destinés aux flancs. ATTAQUESuite au départ de Vandenbergh à Genk, Pelic et Brogno formeront la ligne d'attaque. Westerlo a déjà constaté que Brogno était plus motivé que jamais. En outre, il est très difficile de contrer un petit avant mobile associé à un collègue qui sait garder le ballon. Brogno et Svoboda sont chargés d'assurer le spectacle qui a fait défaut l'année dernière, suite au départ de Zelenka. DeLanghe et Natama devront faire preuve de patience. CONCLUSIONWesterlo devrait former un ensemble de meilleure qualité au sein duquel, contrairement à la saison passée, la concurrence sera vive. En dépendant de Svoboda pour l'aspect créatif du jeu, Westerlo prend un risque. Pendant la préparation, Jan Ceulemans a semblé se diriger vers le 3-5-2 mais à Westerlo, le système de jeu est susceptible de changer souvent, comme on l'a expérimenté la saison passée. Il est donc risqué de donner une équipe-type, puisque l'entraîneur a coutume d'adapter son 11 de base à l'adversaire et à la forme du jour de ses footballeurs. Ceux-ci devront être prêts dès le début. Westerlo redoute les premières journées, car le souvenir des conséquences de son départ raté, l'année dernière, est encore frais.Raoul De Groote