Ayant assisté le 9 novembre dernier à la démonstration du Standard au stade Constant Vanden Stock, de magnifiques souvenirs me sont revenus en mémoire. 21 ans plus tôt (le 18 septembre 1982), j'étais en effet partie prenante dans une victoire similaire qui déboucha sur le dernier sacre du Standard. Voici la fiche technique de ce match :
...

Ayant assisté le 9 novembre dernier à la démonstration du Standard au stade Constant Vanden Stock, de magnifiques souvenirs me sont revenus en mémoire. 21 ans plus tôt (le 18 septembre 1982), j'étais en effet partie prenante dans une victoire similaire qui déboucha sur le dernier sacre du Standard. Voici la fiche technique de ce match : -Anderlecht : Munaron ; Olsen, Peruzovic, Broos, Degroote ; Hofkens, Coeck Vercauteren ; Friman, Vandenbergh (Czernia 46'), Brylle. -Standard : Preud'homme ; Gerets, Poel, Meeuws, Delangre ; Vandersmissen, Haan, Daerden ; Grundel, Wendt (Geurts77'), Tahamata -Les buts : 22' Vandersmissen 0-1, 54' Wendt 0-2, 65' Czernia 1-2, 89' Tahamata 1-3, 91' Grundel 1-4.On peut remarquer que l'évolution du score de ce match fut la même que récemment et que les deux possèdent probablement les noyaux les plus talentueux aussi bien en 1982 qu'en 2003. Même si le talent pur était plus présent des deux côtés il y a vingt ans et que les noyaux actuels sont pléthoriques avec de nombreuses possibilités à tous les postes. En 1982, si Anderlecht pouvait compter sur un groupe compétitif aussi bien quantitativement que qualitativement, le Standard quant à lui fut sacré champion avec quasiment les 12 joueurs précités plus Gérard Plessers. Qualitativement, le Standard de Raymond Goethals possédait des individualités hors du commun. Michel Preud'homme devint plus tard meilleur gardien du monde, c'est tout dire. EricGerets est pour moi le meilleur arrière droit belge de tous les temps avec une force de caractère énorme. Le duo complémentaire WalterMeeuws- Théo Poel avec d'un côté l'intelligence tactique et de l'autre la rigueur du premier stopper. Plessers, avec un peu plus de vitesse, aurait fait une carrière exceptionnelle. JosDaerden, le ratisseur toujours efficace et engagé. ArieHaan, le régulateur vieillissant mais avec une expérience énorme. GuyVandersmissen, demi droit éclatant par ses qualités techniques et inscrivant 14 buts sur la saison comme médian. Heinz Grundel, un dribbleur très rapide et costaud capable d'étincelles à tout moment. Benni Wendt et WillyGeurts, deux gauchers aux qualités un peu semblable, forts de la tête, bonne frappe, le premier plus baroudeur, le second plus homme de rectangle. Mais le meilleur joueur avec lequel j'ai eu la chance d'évoluer, c'était SimonTahamata. Il était capable de gagner cette année-là plusieurs matches à lui tout seul... même si je trouve cette expression blessante pour les autres. Tous ces joueurs ont permis au petit jeune que j'étais de réaliser ma meilleure saison à 19 ans. De remporter à cet âge mon deuxième titre de champion de Belgique qui reste mon meilleur souvenir footballistique (lors du premier, je n'avais effectué qu'une dizaine d'apparitions sur la saison). J'avais vraiment ressenti l'impression d'être bonifié par un entourage exceptionnel. Les joueurs actuels sont-ils capables d'enfin reconquérir le titre après 21 ans de disette ? Je le souhaite sincèrement pour les fidèles supporters. Il faudra vraiment une force de caractère énorme et un esprit conquérant pour décrocher les lauriers. Je ne suis pas certain que le groupe actuel recèle suffisamment de leaders en son sein pour parvenir à ses fins. Les six points de retard doivent aussi être comblés, ce qui ne sera pas une mince affaire. Une remise en question de tous les joueurs match après match devra être permanente. L'équipe de 1982 - qui plus est drivée par Raymond Goethals - avait cette capacité de jouer chaque partie avec l'envie énorme d'écraser l'adversaire. Raimundo a d'ailleurs souvent déclaré que travailler la motivation avec ce groupe-là n'était pas vraiment nécessaire tant le professionnalisme poussé à l'extrême était présent dans le noyau. Le travail de Dominique D'Onofrio sera déterminant pour amener cette équipe à se surpasser. Un élément de réponse avec les scores qui ont suivi la victoire du Standard à Anderlecht ? Le 16 novembre dernier, le Cercle Bruges a battu le Standard 2-0 en Coupe tandis que le 26 septembre 1982, les Rouches battaient le Club Brugeois 2-0 ! Du côté anderlechtois, le staff actuel ( HugoBroos-Franky Vercauteren-Jacky Munaron) avait intégralement joué la partie précitée... Propos recueillis par Bruno Govers