En embauchant Emilio Ferrera, Bruges a accompli son transfert le plus important en avril dernier. Après la débâcle sous Jan Ceulemans, il devra poursuivre sur la lancée de la fin de saison et motiver davantage ses joueurs en dictant des lignes de conduite plus claires.
...

En embauchant Emilio Ferrera, Bruges a accompli son transfert le plus important en avril dernier. Après la débâcle sous Jan Ceulemans, il devra poursuivre sur la lancée de la fin de saison et motiver davantage ses joueurs en dictant des lignes de conduite plus claires. Le Club a surtout attiré les talents belges : Yves Lenaerts, Timothy Dreesen, Koen Daerden et Salou Ibrahim, qui a acquis la nationalité belge après son transfert. Jorn Vermeulen passe des classes d'âge au noyau A et les engagements des joueurs étrangers Mustapha Diallo et Daniel Chavez sont prometteurs. Les départs les plus significatifs sont ceux de Günther Vanaudenaerde et Gert Verheyen, qui a mis fin à sa carrière. Au goal, Stijn Stijnen reste le numéro 1, avec Glenn Verbauwhede comme numéro 2. Yves Lenaerts, plus calme, sera le numéro 3 comme cela lui a été clairement signifié. A l'arrière droit, le Club a laissé partir Vanaudenaerde. Olivier De Cock aura désormais Grégory Dufer comme doublure puisque Emilio Ferrera l'a essayé à ce poste en le faisant descendre d'un cran lors de la préparation. A gauche, Ivan Gvozdenovic demeure une possibilité et Michael Klukowski retrouve la forme de ses débuts après ses problèmes au genou de la saison dernière. Au centre de la défense, Bruges dispose, outre le duo brillant de 2005-2006 Birger Maertens et Philippe Clement (stoppeur gauche), de grands gabarits avec Dreesen, Joos Valgaeren (au centre à gauche) et Jason Vandelannoite. Mais des questions se posent : Clement tiendra-t-il après un second tour en demi-teinte ? Valgaeren sera-t-il épargné par la guigne ? Vandelannoite, qui a perdu quelques kilos et laissé une bonne impression au cours de la préparation, peut-il combiner fougue offensive et tâches défensives ? A quelle vitesse Dreesen, un gars avec beaucoup de personnalité, qui a disputé une longue saison avec le Lierse, pourra- t-il digérer la différence de niveau ? En cas de pépin, certains joueurs pourront dépanner : De Cock peut jouer au centre, Vandelannoite à droite, Dreesen a évolué des deux côtés et Gvozdenovic a fort bien joué comme stoppeur contre le GBA la saison dernière. Sven Vermant est le nouveau capitaine et occupera la même position : un médian central plutôt défensif, qui contrôle le jeu. A ses côtés, à défaut d'Ivan Leko qui a manqué la préparation pour cause de Mondial avec la Croatie, Ferrera a testé Jonathan Blondel, à la forme aiguisée mais parfois imprécis. Par sa technique et sa condition, il a laissé une bonne impression mais devra être coaché. Bien qu'Elrio Van Heerden (qui se rétablit d'une blessure au ménisque) ait également été testé à ce poste, il se débrouille mieux à droite ou comme médian offensif. Avec Diallo, Bruges possède une alternative de taille auquel il ne manque que les longues passes mais qui dispose d'une excellente condition et joue bien en récupération. Vermeulen vient des jeunes à la même position. Il a également évolué comme arrière droit et en défense centrale mais doit oser davantage. On attendra des joueurs de flanc qu'ils rentrent dans le jeu derrière les avants de pointe. A droite, Gaëtan Englebert a le physique pour exploiter les espaces et la vista pour choisir sa position. Van Heerden, Dufer ou Jeanvion Yulu-Matondo peuvent aussi évoluer à droite. A gauche, Daerden est le nouveau venu qui devra apporter sa condition physique, sa force et sa résistance mentale. Kevin Roelandts a été utilisé comme doublure à droite durant la préparation, bien qu'il puisse aussi jouer à gauche. Il cherche moins la profondeur et reçoit plus volontiers la balle dans les pieds. Le transfert le plus important en front de bandière est celui d'Ibrahim, acheté à Zulte Waregem. Il devra s'ériger en véritable target man, qui a tellement manqué aux Brugeois la saison dernière suite à la longue indisponibilité de Rune Lange. Autour de ce duo, Bosko Balaban, Yulu-Matondo, Chavez et Manasseh Ishiaku sont des alternatives. Chavez fut prolifique durant la préparation et montra son intelligence de jeu. Il est probable que Ferrera adapte sa ligne offensive en fonction de l'adversaire, ce qui multiplie les combinaisons possibles. Le Club est passé à côté de Karel Geraerts mais son intérêt pour le Limbourgeois prouve qu'il a surtout acheté du costaud (Ibrahim, Daerden, Dreesen). En défense, Ferrera exige de ses joueurs qu'ils se tiennent aux schémas appris à l'entraînement, mais pour attaquer, il existe selon lui des millions de manières et il laisse dès lors davantage de libertés aux joueurs offensifs. RAOUL DE GROOTE