Le Tour d'Italie a débuté le week-end dernier. HTC-Highroad au contre-la-montre par équipes et Alessandro Petacchi au sprint massif se sont adjugé les premiers lauriers. Si le scénario est digne de Hitchcock, on ne connaîtra le vainqueur que le 29 mai, lors de l'ultime étape. Mais le pronostic a rarement été aussi limpide que cette fois : " Alberto Contador est l'homme à battre ", selon Davide Cassani, un ancien coureur, consultant de la RAI, qui résume parfaitement les sentiments de la caravane. " Contador était en excellen...

Le Tour d'Italie a débuté le week-end dernier. HTC-Highroad au contre-la-montre par équipes et Alessandro Petacchi au sprint massif se sont adjugé les premiers lauriers. Si le scénario est digne de Hitchcock, on ne connaîtra le vainqueur que le 29 mai, lors de l'ultime étape. Mais le pronostic a rarement été aussi limpide que cette fois : " Alberto Contador est l'homme à battre ", selon Davide Cassani, un ancien coureur, consultant de la RAI, qui résume parfaitement les sentiments de la caravane. " Contador était en excellente condition lors des courses préparatoires ", poursuit-il. " Certes, ses prestations au Tour de Castilla y Leon et à la Flèche Wallonne ont été décevantes mais c'était dû à des problèmes de matériel et d'une allergie au pollen. " Dans un mois, le vainqueur du Giro 2008 saura si le Tribunal international du Sport de Lausanne confirme le jugement de la fédération espagnole et l'acquitte de son échantillon positif au clembutérol, issu d'un contrôle au Tour de France. Si l'Espagnol est suspendu, il risque de perdre son éventuelle victoire au classement général du Giro. " Contador ne semble pourtant pas souffrir de l'incertitude de son avenir ", juge Cassani. " Il est habitué à prester sous pression et il a une résistance mentale assez incroyable. " Cassani s'interroge plutôt quant à l'équipe qui a entamé le Tour d'Italie au service de Contador. " La première partie du tour comporte des étapes très nerveuses, qui vont épuiser les équipiers avant le début des étapes de montagne. Sur papier, Saxo Bank-Sungard n'est pas vraiment fort. Michele Scarponi et Vincenzo Nibali sont mieux servis en la matière. " Selon Cassani, les leaders de Lampre-ISD et de Liquigas-Cannondale sont les principaux concurrents de Contador. Scarponi a terminé quatrième de l'édition 2010, derrière Nibali. " Ils savent ce que lutter pour le podium représente. Devant leur public, les Transalpins se subliment toujours. Nibali progresse d'année en année. Quant à Scarponi, il est brillant depuis le début de la saison. Il a remporté le Tour de Trentin, un baromètre de valeur. Il possède suffisamment d'expérience pour ne pas être en forme trop tôt. "Parmi un cercle plus large de prétendants à la victoire finale, Cassani pointe un ancien vainqueur, Denis Menchov (Geox-TMC), et Joaquim Rodriguez (Katusha). " Menchov peut compter sur Carlos Sastre, qui prouvera sa valeur dans la dernière semaine. Le Russe n'a cependant pas encore brillé cette saison. Sur base de son expérience, il pourrait malgré tout nous surprendre. Rodriguez, lui, peut profiter des nombreuses étapes de montagne, sur un parcours taillé à sa mesure. " Le parcours de ce 94e Giro a fait couler beaucoup d'encre. Le peloton doit emprunter des chemins non asphaltés lors de quatre étapes, à commencer par celle de ce mercredi. L'arrivée se situe en montagne à huit reprises. " Je ne trouve pas cela excessif ", rétorque Cassani. " Personne n'oblige les coureurs à survoler les montagnes à une vitesse précise. Le spectacle sera tout aussi beau s'ils roulent tous un peu plus lentement. " BENEDICT VANCLOOSTER