Du 31 mai au 1er juillet, la RTBF aura "les Yeux sur la Coupe". Et même si elle a vécu des mois difficiles, la rédaction sportive n'a pas bridé son tempérament pour proposer un bon mélange de sport et de divertissement, du soleil levant à bien tard dans la nuit.
...

Du 31 mai au 1er juillet, la RTBF aura "les Yeux sur la Coupe". Et même si elle a vécu des mois difficiles, la rédaction sportive n'a pas bridé son tempérament pour proposer un bon mélange de sport et de divertissement, du soleil levant à bien tard dans la nuit. Décalage horaire oblige, les matinées et débuts d'après-midi seront évidemment consacrés aux directs. En studio, Rodrigo Beenkens et Thierry De Bock se relayeront pour faire réagir les consultants les plus divers. Tout le monde sait cependant qu'en télévision, rien ne compte plus que le prime-time. Dès lors, le journal télévisé ayant été décalé à 20 heures, la tranche 19-20 heures sera particulièrement importante et Marc Delire est bien conscient de relever un fameux défi avec Saké Soirée, un programme sur lequel il planche depuis quatre mois. "Ici, on s'adresse à tout le monde, y compris aux femmes", dit-il. "Nous avons donc composé un cocktail qui doit faire en sorte que tout le monde s'y retrouve".Cette émission, réalisée par Vincent Housiaux, sera axée sur trois thèmes: 1) Les Diables: des reportages de 15 à 20 minutes réalisés sur place par Jonathan Bradfer et Thierry Delrue mais aussi des séquences tournées en Belgique avant leur départ: Van Meir en dentiste, Baseggio en patron de café, Walem en tailleur de pierre, etc. 2) Les matches: après un résumé de deux minutes trente à quatre, Benoit Thans, Pol Perniaux, Frédéric Waseige, Benjamin De Ceuninck, Grégory Bayet, Marcel Javaux et divers consultants volants ( Michel Preud'homme, Paul Van Himst, Ariel Jacobs, Patrick Remy) commenteront diverses séquences ayant retenu l'attention. Ce sera également le moment de glisser des informations concernant les diverses formations participantes. 3) Des séquences décalées comme des caméras cachées dans un bistrot, une série TV ("Les Feux de l'Amour") avec des dialogues adaptés au football. Pour cela, Marc Delire a fait appel à des comédiens comme Olivier Leborgne et Michel Kartchevski (Ligue d'Impro) ou encore Alain Soreil, qui s'érigera en Guy Roux du football belge et dénoncera certains problèmes sous une forme humoristique. Une séquence plus spécialement destinée aux femmes y trouvera également sa place grâce à l'intuition toute féminine de Ludivine et Barbara. Chaque soir, une centaine de personnes prendront place dans un studio décoré, comme il se doit, à la japonaise: lumières diminuant au fur et à mesure, colonnes japonaises, idéogrammes, etc.A ses côtés, Marc Delire pourra compter sur les avis toujours judicieux de notre chroniqueur Bernard Jeunejean. Les couche-tard n'étant généralement pas des lève-tôt, ils ne seront pas oubliés non plus puisque, à partir de 23 heures, ils pourront revoir un résumé d'une demi-heure du meilleur match de la journée ainsi qu'un best of des émissions du jour, réalisé par l'équipe de Saké Soirée. Voilà donc une programmation qui a tout pour plaire mais Marc Delire sait mieux que quiconque que le meilleur moteur en sera notre équipe nationale. "Il y a quatre ans, après la Corée, tout s'est effondré pour tout le monde, y compris pour nous. J'en ai pleuré", dit-il en croisant les doigts. (P. Sintzen)