Non, Mike Trout n'a pas signé le plus gros contrat sportif du monde. Cet honneur est revenu en 2013 au boxeur Floyd Mayweather, qui a touché près de 400 millions d'euros pour ses six combats, étalés sur trente mois, rentrées de pay-per-view incluses.

Trout n'en a pas moins écrit une page d'histoire à sa manière : 381 millions pour les douze saisons à venir, soit 31,7 millions par an, sans dépendre des droits TV ni des autres contrats commerciaux.

Le center fielder de 27 ans des Los Angeles Angels peut déjà y ajouter les 2,2 millions issus de ses contrats de sponsoring avec BodyArmor et Nike, qui a lancé en 2014 une paire de chaussures personnalisées, la première depuis celle de Ken Griffey Jr. en 1996.

Selon les observateurs, Trout, qui compte plus de deux millions de suiveurs sur Twitter, est " le joueur le plus talentueux de sa génération ". Ils se demandent en même temps pourquoi il perd son temps dans une équipe aussi médiocre qu'Anaheim.

Trout y était lié jusqu'en 2020 mais ensuite, il aurait pu monnayer son talent et sa popularité en laissant les principales formations de la Major League Baseball surenchérir.

Même Bryce Harper, le colosse des Philadelphia Phillies, qui a signé en mars un contrat monstre de 22,5 millions par an, devenant un temps le joueur de base-ball le mieux payé de la planète, tentait depuis un certain temps d'attirer Trout à Philadelphia. Il estimait que c'était là une option logique.

L'équipe est nettement meilleure et Philadelphia n'est qu'à 60 kilomètres de sa résidence à Millville (New Jersey). Mais le Millville Meteor est resté fidèle au club où il a effectué ses débuts en juillet 2011. Jusqu'en 2030.

Les Angels veulent combler le gouffre qui les sépare des meilleures formations (Boston Red Sox, Los Angeles Dodgers, Houston Astros, Chicago Cubs et Kansas City Royals) en conservant Trout, élu MVP à deux reprises et quatre fois deuxième.

Ce n'est pas illusoire, selon David Schoenfield( ESPN). " Les Angels ont une des meilleures assistances du pays - plus de trois millions de fans par saison depuis 2003 - et ils perçoivent chaque année 133 millions d'euros en droits TV, ce qui constitue un des contrats les plus lucratifs de MLB. "

Le club ne manque donc pas de moyens et, en plus, il a permis à de nombreux jeunes espoirs issus de ses farm teams - les équipes de jeunes qui évoluent dans les minor leagues - de rejoindre la MLB.

Le contrat de Trout prouve aussi que le propriétaire du club, Arte Moreno, est convaincu que son équipe va bientôt pouvoir se produire en World Series. L'homme d'affaires de 72 ans a racheté le club, qui portait le nom d'Anaheim Angels, à la Walt Disney Company au printemps 2003, pour un peu moins de 160 millions d'euros. Seize ans plus tard, il débourse plus du double pour un seul joueur.

Non, Mike Trout n'a pas signé le plus gros contrat sportif du monde. Cet honneur est revenu en 2013 au boxeur Floyd Mayweather, qui a touché près de 400 millions d'euros pour ses six combats, étalés sur trente mois, rentrées de pay-per-view incluses. Trout n'en a pas moins écrit une page d'histoire à sa manière : 381 millions pour les douze saisons à venir, soit 31,7 millions par an, sans dépendre des droits TV ni des autres contrats commerciaux. Le center fielder de 27 ans des Los Angeles Angels peut déjà y ajouter les 2,2 millions issus de ses contrats de sponsoring avec BodyArmor et Nike, qui a lancé en 2014 une paire de chaussures personnalisées, la première depuis celle de Ken Griffey Jr. en 1996. Selon les observateurs, Trout, qui compte plus de deux millions de suiveurs sur Twitter, est " le joueur le plus talentueux de sa génération ". Ils se demandent en même temps pourquoi il perd son temps dans une équipe aussi médiocre qu'Anaheim. Trout y était lié jusqu'en 2020 mais ensuite, il aurait pu monnayer son talent et sa popularité en laissant les principales formations de la Major League Baseball surenchérir. Même Bryce Harper, le colosse des Philadelphia Phillies, qui a signé en mars un contrat monstre de 22,5 millions par an, devenant un temps le joueur de base-ball le mieux payé de la planète, tentait depuis un certain temps d'attirer Trout à Philadelphia. Il estimait que c'était là une option logique. L'équipe est nettement meilleure et Philadelphia n'est qu'à 60 kilomètres de sa résidence à Millville (New Jersey). Mais le Millville Meteor est resté fidèle au club où il a effectué ses débuts en juillet 2011. Jusqu'en 2030. Les Angels veulent combler le gouffre qui les sépare des meilleures formations (Boston Red Sox, Los Angeles Dodgers, Houston Astros, Chicago Cubs et Kansas City Royals) en conservant Trout, élu MVP à deux reprises et quatre fois deuxième. Ce n'est pas illusoire, selon David Schoenfield( ESPN). " Les Angels ont une des meilleures assistances du pays - plus de trois millions de fans par saison depuis 2003 - et ils perçoivent chaque année 133 millions d'euros en droits TV, ce qui constitue un des contrats les plus lucratifs de MLB. " Le club ne manque donc pas de moyens et, en plus, il a permis à de nombreux jeunes espoirs issus de ses farm teams - les équipes de jeunes qui évoluent dans les minor leagues - de rejoindre la MLB. Le contrat de Trout prouve aussi que le propriétaire du club, Arte Moreno, est convaincu que son équipe va bientôt pouvoir se produire en World Series. L'homme d'affaires de 72 ans a racheté le club, qui portait le nom d'Anaheim Angels, à la Walt Disney Company au printemps 2003, pour un peu moins de 160 millions d'euros. Seize ans plus tard, il débourse plus du double pour un seul joueur.