Il y a quatre mois, Marseille était moribond, sans ressort, perdu entre rêves et réalités. Les joueurs du stade Vélodrome ne s'empareront pas du maillot jaune à la fin du tour de la L1 mais leurs chances d'empocher une place donnant droit à la participation à la Ligue des Champions sont en hausse. Philippe Troussier, le successeur de José Anigo, y est pour beaucoup. A l'£uvre depuis le 24 novembre dernier, il a remis le train marseillais sur les rails. A sa façon, en faisant preuve de psychologie tout en précisan...

Il y a quatre mois, Marseille était moribond, sans ressort, perdu entre rêves et réalités. Les joueurs du stade Vélodrome ne s'empareront pas du maillot jaune à la fin du tour de la L1 mais leurs chances d'empocher une place donnant droit à la participation à la Ligue des Champions sont en hausse. Philippe Troussier, le successeur de José Anigo, y est pour beaucoup. A l'£uvre depuis le 24 novembre dernier, il a remis le train marseillais sur les rails. A sa façon, en faisant preuve de psychologie tout en précisant son souci de " ne pas entrer dans la sphère intime des joueurs " et de " ne pas créer de confusion autour de mon autorité car le coach copain, je n'y crois pas du tout ". A Marseille, Pape Diouf, le manager du club, estime que l'OM avait besoin de ce casse-pieds. Le principal intéressé ne s'en offusque pas. A son arrivée, il fit le tour des popotes et écarta, pour de bon, ou provisoirement, des vedettes comme Péguy Luyindula, Bixente Lizarazu ou Bruno Pedretti. Comme il le dit lui-même, Troussier est devenu un personnage important dans le paysage du football français. Mais, compte tenu de ses résultats et de son ego, pourquoi n'a-t-il pas encore prolongé son contrat à l'OM ? " Mon avenir n'est pas important ", rétorque-t-il. " Il faut installer ce club dans la durée sur un projet de quatre ou cinq ans lui permettant d'être, par exemple, en Ligue des Champions tous les ans ". Hésite-t-il à épouser Marseille parce qu'il a envie de prendre part, à la tête de l'un ou l'autre pays, à une troisième phase finale de Coupe du Monde ? Sa réponse est négative. La Ligue des Champions revient sans cesse dans son discours. C'est une expérience qu'il n'a pas encore vécue et il imagine combien c'est géant dans une ville comme Marseille. " Je veux bien me marier, mais je désire choisir ma femme et poser les conditions ", dit-il. " Je ne souhaite pas un mariage forcé ". Le casse-pieds est en situation de force et se fait désirer. (P. Bilic) MONACO : le match contre Lille, comptant pour la 32e journée de L1, est reporté à la demande de l'AS suite au décès du prince Rainier. PHILIPPE TROUSSIER, coach de l'OM, estime que Fabien Barthez, accusé d'avoir insulté et craché sur l'arbitre lors d'un match amical à Casablanca, mérite l'indulgence. Tout le monde n'est heureusement pas de son avis en France. MICKAëL LANDREAU, le gardien de Nantes, a démenti les rumeurs de contacts avec le Celtic Glasgow. PSG : l'ancien président, Michel Denisot, a été entendu, comme témoin assisté, par le juge Renaud van Ruymbeke dans l'enquête sur les transferts douteux du club de la Ville Lumière. BUTEURS : 1 Frei (Rennes) 15 buts ; 2 Pauleta (PSG), Pagis (Strasbourg) 12 ; 4 Juninho (Lyon), Kallon (Monaco), Feindouno (St-Etienne), Ilan (Sochaux) 11. P. Bilic