Des sticks, nommés hurleys, et une balle qu'on appelle sliotar : il n'en faut pas plus pour pratiquer le sport collectif le plus rapide du monde : le hurling, cher aux Irlandais. Dimanche passé, les gars de Limerick, en vert, ont battu ceux de Galway au Croke Park de Dublin, devant 82.000 personnes, s'emparant du titre face au champion sortant.

Des sticks, nommés hurleys, et une balle qu'on appelle sliotar : il n'en faut pas plus pour pratiquer le sport collectif le plus rapide du monde : le hurling, cher aux Irlandais. Dimanche passé, les gars de Limerick, en vert, ont battu ceux de Galway au Croke Park de Dublin, devant 82.000 personnes, s'emparant du titre face au champion sortant.