Steve Ballmer, l'ancien CEO de Microsoft, emmène depuis trois ans la liste des plus riches propriétaires d'un club sportif. En 2014, il a payé deux milliards de dollars pour les Los Angeles Clippers. Sa fortune personnelle a augmenté de manière exponentielle en un an, passant de 6,8 à 31 milliards d'euros, ce qui lui a permis de rejoindre la 22e place du classement...

Steve Ballmer, l'ancien CEO de Microsoft, emmène depuis trois ans la liste des plus riches propriétaires d'un club sportif. En 2014, il a payé deux milliards de dollars pour les Los Angeles Clippers. Sa fortune personnelle a augmenté de manière exponentielle en un an, passant de 6,8 à 31 milliards d'euros, ce qui lui a permis de rejoindre la 22e place du classement des hommes les plus riches du monde, établi chaque année par Forbes. Toutefois, ça ne lui a pas permis d'écarter Mukesh Ambani (60) de la première place. L'homme d'affaires indien, numéro 19 avec une fortune estimée à 32,7 milliards d'euros, a fondé Reliance Industries Limited. Il est spécialisé dans la pétrochimie, le gaz, le pétrole et la revente. Mais ce qu'il aime, c'est le cricket. En 2008, il a acheté une des huit franchises de la nouvelle Premier League anglaise, un big business en Inde, pour 98 millions d'euros. Les Mumbai Indians ont eu du mal à décoller mais l'homme le plus riche d'Inde a augmenté sa mise d'année en année. Son compteur est maintenant à trois titres (2013, 2015, 2017), un record national, mais sa soif est loin d'être apaisée. Le joueur le moins bien payé de son noyau de 26 gagne 125.000 euros par saison. La vedette absolue, Rohit Sharma, touche 1,9 million. Ces salaires ne représentent qu'une partie de leurs revenus car en fin de saison, les joueurs reçoivent 26 % des revenus générés par le cricket indien (sponsoring, droits TV, billetterie...) Le monde compte 2.208 milliardaires. 62 d'entre eux possèdent un club sportif. Dietrich Mateschitz (Red Bull) occupe une jolie troisième place. Paul Allen (Portland Trail Blazers et Seattle Seahawks) et Philip Anschutz (Los Angeles Kings et LA Galaxy) complètent le top cinq, qu'a quitté le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovitch, qui a glissé à la sixième place cette année.