Le mois d'août possède ces traditions que les années n'arrivent pas à éliminer. Ainsi, le championnat de D2 a pris l'habitude de commencer un mercredi. Une habitude ancrée dans les m£urs footballistiques depuis maintenant neuf ans que même l'arrivée de la Ligue des Champions en pleine chaleur estivale n'a pas réussi à ébranler.
...

Le mois d'août possède ces traditions que les années n'arrivent pas à éliminer. Ainsi, le championnat de D2 a pris l'habitude de commencer un mercredi. Une habitude ancrée dans les m£urs footballistiques depuis maintenant neuf ans que même l'arrivée de la Ligue des Champions en pleine chaleur estivale n'a pas réussi à ébranler. Les trois coups ont été donnés mercredi passé et ont marqué le retour de l'Union St-Gilloise dans une division plus en rapport avec son glorieux passé. Pas gâté avec le calendrier, les Jaune et Bleu ont débuté par un match nul (1-1) face à Heusden-Zolder, dans les installations du stade Edmond Machtens à Molenbeek. " Nous avons été surpris par le cahier des charges imposé par l'UB pour toutes les équipes de D2. Nous avons dû effectuer certains travaux pour rendre le stade conforme. Ils seront terminés le 20 août. Nous avons délogé û gratuitement ! û seulement pour le match de Coupe et pour la première journée de championnat ", rassure le manager du club , Jacques Swa-lens. " Le but de cette saison est de stabiliser le club en comptant sur nos jeunes et bien sûr sur l'équipe Première qui doit servir de vitrine. On tentera de trouver nos marques dans cette série afin de ne pas être concerné par la descente ", explique Jacques Urbain, l'entraîneur de la montée, toujours aux commandes de l'équipe bruxelloise. " Mais on veut aussi se concentrer sur les jeunes pour permettre l'arrivée d'un ou deux espoirs de façon stable au sein de l'équipe de base ". L'euphorie de la montée est pourtant déjà retombée à cause d'une préparation chahutée. Urbain : " L'entresaison a capté beaucoup d'énergie. A cause de la plainte d'Oud Heverlee-Louvain, tout a été suspendu. On a attendu avant de boucler notre campagne de transferts et les travaux du stade ont été reportés. Enfin, il a fallu aussi composer avec la blessure (amputé d'un doigt) du défenseur Laurent Zaccaria, pièce angulaire de l'équipe, qui sera absent plusieurs mois ". Pour aborder ce championnat, l'Union a tablé sur un budget de 600 000 euros. " Suivant l'enveloppe allouée, on a préféré faire un effort pour conserver les 12-13 joueurs qui avaient participé à notre ascension ", ajoute Urbain. " Je compte donc sur l'esprit et la mentalité qui était la nôtre la saison passée. Cependant, on devra réapprendre à perdre et à rencontrer des obstacles ". Un seul vrai départ, Christian Kinkela û à l'origine de l'imbroglio exploité par Oud Heverlee û et pas de gros noms au rayon " arrivées " même si Marco Casto, sur une voie de garage à Mons, a été approché. Urbain : " Nous avons eu un contact avec lui. Nous lui avons fait une proposition et compte tenu de son âge (32 ans), nous lui avons donné une possibilité de reconversion. Il n'a pas donné suite. Nous sommes exigeants dans notre recrutement car il est hors de question d'attirer chez nous des gens qui viendraient rouler des mécaniques comme s'ils avaient gagné une Coupe d'Europe ", Alors que dans le fin fond de la Belgique on avait l'habitude de ne pas faire de vagues en ne laissant parler que les seuls résultats, la démission de Michel Renquin deux jours avant la reprise a fait l'effet d'une bombe à Virton. Las de ne pas recevoir les renforts réclamés à grands cris, l'ancien défenseur des Diables Rouges, a claqué la porte. " Pour le moment, Michel Renquin n'a pas encore remis sa démission écrite ", a expliqué le secrétaire du club, Jean Naisse. " Cependant, je crois bien que c'est irréversible. L'entraîneur des Réserves, Eric Sujkowski, a repris le groupe provisoirement avec le préparateur physique, Rachid Belhout. Nous avons reçu des candidatures mais nous prendrons le temps de les examiner sans précipitation ". Contretemps fâcheux pour l'Excelsior qui était donc privé de son guide pour le premier match contre Zulte-Waregem (défaite 3-0). Naisse : " On a préféré travailler sur la formation des jeunes en axant notre recrutement sur la totalité de la province du Luxembourg. Virton devient un phare pour la province, les jeunes nous rejoignant des quatre coins de celle-ci ". Avec un budget équivalent à celui de la saison passée (700.000 euros), Virton espère vivre une saison tranquille, juste renforcé par Jérôme Maréchal (Visé) et l'attaquant sénégalais de Nancy, Samba Sow, voulu par Renquin. " Nous ne pouvions que louer le professionnalisme de Renquin. Il voulait trois joueurs pour deux postes avec un jeune comme quatrième choix. Il misait sur la stabilité mais demandait d'autres renforts. Nous pensions lui avoir donné satisfaction en engageant Sow mais il est parti pour dissensions sportives ". Les oies visétoises doivent se sentir bien seules. Le club a subi un redressement fiscal de 175.000 euros et le président Guy Thiry a serré le budget. Pas moins de 13 départs dont ceux de Luciano Djim, Jimmy Fortemps ou Denis Butera. " Nous avions placé les frais de déplacements des entraîneurs de jeunes dans la colonne des frais de déplacement ", explique Thiry. " Le fisc ne l'a pas entendu de cette oreille et nous a sanctionné. On a donc dû dégraisser le noyau. Reste maintenant à stabiliser ce club qui est passé très vite de 1ère Provinciale à la D2. Pour cela on a misé sur la jeunesse ", explique le président. Pour remplacer ces routiniers, le club a fait appel à des jeunes de la région, parfois issus de clubs plus importants comme Sébastien Bertrand (Standard). " Comme la saison passée, on patientera jusqu'au dernier moment du mercato pour faire nos emplettes. Et là, on tentera d'attirer des joueurs de maturité ", ajoute Thiry.. Août sera donc compliqué pour les Liégeois. Après avoir perdu 1-3 contre la solide équipe de Renaix, particulièrement renforcée, Visé se déplacera à la fin du mois à Courtrai sans oublier la Coupe de Belgique avec un déplacement à KVSK United (ex-Lommel) le 15 août. " Le président a été clair ", coupe court Jean-Pierre Philippens, qui débute sa deuxième saison comme entraîneur principal. " Il faudra attendre fin août pour que le noyau soit complet. On devrait alors voir arriver deux ou trois joueurs chevronnés. On va miser sur les jeunes, tenter de se maintenir en produisant du foot attrayant. On aura dans un premier temps la fougue de la jeunesse mais il faudra patienter avant d'avoir ces joueurs d'expérience qui nous font défaut. Dans un certain sens, on peut comparer la situation avec celle de l'année passée. Daniel Kimoni et Manu Pirard étaient aussi arrivés tard. Si jamais on débute mal, il ne faudra pas s'inquiéter. L'année passée, on avait commencé par un average d'1-11 avant de connaître une série de 6-7 matches sans défaite ". Visé s'est déjà rassuré avec le renouvellement de contrat de Gregory Scattone et les signatures de Rachid Farssi, flanc gauche en fin de contrat à Genk, frère de Siddi Farssi (Geel), qui avait aussi évolué à Visé et de Ngoma Kasanda. En attendant peut-être Casto... Si Visé, l'Union et Virton partiront avec des ambitions mesurées, Eupen tentera de retrouver l'esprit d'il y a deux ans lorsqu'ils avaient échoué à quelques pas de la D1. " On a eu du mal à se remettre au travail la saison passée ", explique l'entraîneur Claudy Chauveheid. " On était passé si près de la montée que les retrouvailles ont été délicates avec la D2. On dit toujours que la deuxième saison dans une division est la plus difficile. Cela s'est vérifié avec nous en terminant 14e. Pour cette année, on part avec des objectifs ambitieux mais on sait aussi que l'on doit retrouver nos repères et que la série est particulièrement corsée cette saison. Le tour final est l'objectif de la saison mais une place dans les 10 premiers nous satisferait pleinement ", ajoute-t-il. Pour ce faire, le club a réalisé un des gros transferts de l'entre-saison. Didier Ernst, pourtant promu avec le Brussels, a décidé de relever un nouveau défi en revenant dans sa région. Chauveheid : " Il est originaire de Verviers et a désiré se rapprocher de chez lui. Nous avions déjà pensé à lui voici 12 mois. Cette année, nous l'avons contacté en juillet et après une demi-heure, l'affaire était conclue. Il est très heureux d'avoir abouti chez nous et servira de guide pour les jeunes ". Eupen a également misé sur Dirk Memmersheim, un gardien qui évoluait la saison passée à l'Alemannia Aix-la-Chapelle, finaliste de la dernière Coupe d'Allemagne. Le championnat d'Eupen sera également rythmé par les travaux comme l'explique le vice-président Ralph Lentz : " Le projet de tribune debout couverte derrière le goal peut commencer. Elle aura une capacité de 1.000 places. Mais ce ne seront pas des grands travaux : il s'agit de pièces préfabriquées. Ensuite, on agrandira la tribune assise en y joignant une salle de presse et de réunion, une business room (avec 50 places supplémentaires) et 150 sièges supplémentaires. Ce deuxième chantier débutera en novembre. Le tout sera financé par la communauté germanophone et la ville d'Eupen. Reste à déterminer la part du club ". Tubize se trouvera cette année confronter avec le même problème que celui d'Eupen la saison passée. Comment les Brabançons auront-ils surmonté leur tour final ? Le club s'est adjoint les services d' Enzo Scifo (directeur sportif) et Patrick Wachel a remplacé Philippe Saint-Jean au poste d'entraîneur. Le cercle brabançon a conservé ses forces vives comme Yves Buelinckx, Samuel Remy, Georges Dimitriadis ou Giovanni Seynhaeve. Mais le club du président RaymondLangendries a également attiré des jeunes issus de D1 comme Julien Catrain (20 ans, Mouscron) ou plus expérimenté Sébastien Rassart (25 ans, ex-Charleroi). " Ce groupe possède une grande force de caractère et saura surmonter la déception du tour final ", explique Wachel. " Tubize se structure petit à petit. Enzo Scifo m'a expliqué le projet et m'a demandé d'£uvrer à une professionnalisation du club. Mais on doit se souvenir que l'on est seulement à notre deuxième saison en D2. Le but premier est d'atteindre les 35 points, synonymes de maintien. Ensuite, on pourra viser le tour final ". L'AFCT est revenu de son déplacement à Hamme avec un match nul (0-0). Wachel : " C'est une bonne manière de reprendre. Ce point à l'extérieur fait du bien ". Stéphane Vande Velde" PAS DE FRIMEURS chez nous " (Jacques Urbain - UNION)