Si Lille séduit, c'est en grande partie grâce à un jeu tourné vers l'offensive. En attaque, le LOSC compte pas moins de six attaquants pour trois places. Le triangle titulaire est le moteur de l'équipe avec la vitesse et la technique d' Eden Hazard et de Gervinho sur les flancs et la puissance physique et l'opportunisme de Moussa Sow en pointe. L'attaquant franco-sénég...

Si Lille séduit, c'est en grande partie grâce à un jeu tourné vers l'offensive. En attaque, le LOSC compte pas moins de six attaquants pour trois places. Le triangle titulaire est le moteur de l'équipe avec la vitesse et la technique d' Eden Hazard et de Gervinho sur les flancs et la puissance physique et l'opportunisme de Moussa Sow en pointe. L'attaquant franco-sénégalais, déjà auteur de 20 buts, est arrivé de Rennes cet été, en transfert libre, délaissé par Frédéric Antonetti. Voilà donc un pari gagnant. Mais si les titulaires ne manquent pas d'allure, les réservistes se sont déjà montrés plus d'une fois décisifs. C'est le cas de Pierre-Alain Frau (5 buts) , de Tulio De Melo (3 buts), racheté à prix d'or à Palerme et que Rudi Garcia connaît bien pour l'avoir révélé au Mans, et de Ludovic Obraniak. Garcia évolue toujours en 4-3-3 avec un triangle médian très complémentaire. Car, derrière des joueurs aussi offensifs que les trois attaquants, il convient de chasser le ballon dans l'entrejeu. Ce qu'arrivent parfaitement à faire Rio Mavuba- Florent Balmont- Yohan Cabaye. Mavuba, capitaine du LOSC et l'élément le plus reculé du triangle, réussit une saison pleine de maturité et d'allant. Balmont, que Garcia considère comme le joueur le plus sous-estimé de Ligue 1, est un marathonien. Très physique malgré sa petite taille, il dispose d'un bagage technique rarement mis en valeur. Enfin, Cabaye, produit du cru, monte en puissance d'année en année, au point d'être appelé en équipe de France. Enfin, la défense est à la fois la rampe de lancement de ce jeu offensif avec un gardien, Mickaël Landreau, qui joue très haut et un mur infranchissable avec des joueurs à la fois physique et technique. Déjà largement mis en valeur les saisons précédentes, Adil Rami, également taulier en équipe de France, signe sa dernière saison à Lille puisqu'il évoluera l'année prochaine à Valence. A ses côtés, Aurélien Chedjou a éclaté cette saison. Certains voient en lui un futur grand. Enfin, sur les ailes, Lille a confié les clés à Mathieu Debuchy, autre produit du club, et Franck Béria, arrivé de Metz en 2007.