Après un début de match spectaculaire, avec des occasions de part et d'autre sur un terrain recouvert d'une fine pellicule de neige, c'est Tubize qui a pris l'ascendant dans les chiffres en menant 0-2 après 45 minutes. Le régional de l'étape, Gregory Dufer, ouvrant le score à la 22e minute, et en fin de première mi-temps, c'est Vittorio Villano, ancien Carolo également, qui a doublé la mise. Ce scénario a bien évidemment provoqué une grosse réaction du coach local Thierry Siquet pendant la pause.
...

Après un début de match spectaculaire, avec des occasions de part et d'autre sur un terrain recouvert d'une fine pellicule de neige, c'est Tubize qui a pris l'ascendant dans les chiffres en menant 0-2 après 45 minutes. Le régional de l'étape, Gregory Dufer, ouvrant le score à la 22e minute, et en fin de première mi-temps, c'est Vittorio Villano, ancien Carolo également, qui a doublé la mise. Ce scénario a bien évidemment provoqué une grosse réaction du coach local Thierry Siquet pendant la pause. Le coach hutois avait opté pour un dispositif en 4-4-2 avec le duo d'attaque Chris Makiese- Habib Habibou soutenu par un quatuor d'entrejeu composé de Fabien Camus à gauche et Rémy Sergio à droite, avec l'absence de meneur de jeu puisque l'axe du milieu de terrain était occupé par la paire Sébastien Chabaud- Tim Smolders. Devant l'indéracinable Bertrand Laquait, la défense était composée de droite à gauche de Chakouri, Vandenbroeck, MahamadouKere et Sbaï. Mécontent de la prestation de ses hommes dans les 45 premières minutes, l'entraîneur a effectué un double changement avec la substitution poste pour poste de Sbaï pour Diallo à l'arrière gauche et la montée au jeu d' Orlando à la place de Sergio. Si le 4 défensif restait dans la même organisation, le reste de l'équipe était complètement chamboulé. Le 4-4-2 est devenu un 4-3-3 avec le repositionnement de Camus dans une position de soutien d'attaque plus conforme à ses caractéristiques, derrière le seul attaquant, Makiese. Habibou se décala comme flanc droit offensif à la place de Sergio. Sur le côté gauche, Orlando a substitué Camus en véritable joueur de flanc, Fabien ayant plus tendance à rentrer vers l'intérieur qu'à déborder. La double entrée à gauche a véritablement dynamisé ce flanc : Tubize a encaissé 3 buts en moins de 10 minutes. Le repositionnement de Habibou côté droit et le passage en 4-3-3 aurait pu donner lieu à un système beaucoup plus rigide. Mais la sortie de l'invisible Sergio, qui restait constamment sur sa position de demi droit, a provoqué une animation beaucoup plus variée : 1° par une plus grande recherche de la profondeur sur le flanc gauche, 2° par des changements de position continuels de Habibou. Ce dernier a véritablement explosé en début de deuxième mi-temps, réalisant le hat-trick parfait en moins de 10 minutes. Sur le deuxième but inscrit sur phase arrêtée venant du flanc gauche, il est à noter la position de la défense tubizienne au moment du botté : extrêmement basse, à hauteur du petit rectangle. Ce comportement me surprend toujours au plus haut niveau car il coûte de nombreux buts chaque week-end. Certes, Nicolas Ardouin aurait peut-être pu intervenir, le ballon retombant largement à l'intérieur de son petit rectangle, mais ce n'est pas facile dans une forêt de joueurs qui lui masque la vue. Quant aux premier et troisième buts, Habib libère son flanc pour la plongée de ses partenaires et se trouve en position plus centrale pour conclure. Le but de la victoire est certainement le goal de la semaine... Profitant d'un marquage laxiste de Grégoire Neels, il pivote, enchaîne un dribble pied gauche avant de décocher un missile de l'extérieur du droit en pleine lucarne. Chapeau ! A noter, le remplacement tardif de Jason Vandelannoite, complètement dépassé par Orlando dans le premier quart d'heure de la deuxième mi-temps. Trop tard, le score était acquis.