LE JEU SUR LA BONNE VOIE

Il y a quelques mois, le gouvernement a décidé d'imposer une troisième heure de sport à l'école, réservée au football, le sport-roi du pays. Après la chute de l'Union Soviétique, beaucoup de joueurs ukrainiens ont choisi le maillot russe, l'Ukraine manquant de sponsors et d'infrastructures. Le Dynamo Kiev dominait certes ses concurrents mais sans parvenir à retrouver ses succès d'antan sur le plan européen. Depuis, des stades ont été construits, des millionnaires ont in...

Il y a quelques mois, le gouvernement a décidé d'imposer une troisième heure de sport à l'école, réservée au football, le sport-roi du pays. Après la chute de l'Union Soviétique, beaucoup de joueurs ukrainiens ont choisi le maillot russe, l'Ukraine manquant de sponsors et d'infrastructures. Le Dynamo Kiev dominait certes ses concurrents mais sans parvenir à retrouver ses succès d'antan sur le plan européen. Depuis, des stades ont été construits, des millionnaires ont investi. Revers de la médaille : Donetsk et Kiev alignent de plus en plus d'étrangers. L'Ukraine s'appuie sur une solide défense. Elle n'a encaissé que sept buts pendant les éliminatoires. Devant le gardien, elle dresse deux remparts de quatre hommes, tandis que les deux Andriy ( Voronin et Shevchenko) sont chargés de marquer. Ils sont les seuls mercenaires de l'équipe nationale, qui aligne surtout des jeunes talents du championnat ukrainien. Parmi eux, Ruslan Rotan, un médian de 24 ans du Dynamo Kiev. Il est international depuis deux ans et a marqué le but de la qualification contre la Géorgie. Cette première participation de ce jeune pays pour le Mondial a dopé le moral de tous les habitants, qui sont avides de rattraper leur retard sur l'Occident, dont ils se sentent plus proches que de Moscou. Le meilleur footballeur ukrainien de tous les temps a gagné deux Coupes d'Europe avec le Dynamo Kiev et été Footballeur européen de l'Année en 1975. Il a ensuite entraîné avec succès quelques équipes de club grecques avant d'être élu au parlement ukrainien dans les rangs communistes, puis pour les sociaux-démocrates, qui soutenaient l'ancien président si contesté. Il est devenu sélectionneur en 2003. Il a proposé sa démission après la révolution car les nouveaux dirigeants avaient interdit de cumuler des postes, mais il a finalement bénéficié d'une dérogation et est donc resté à la tête de l'équipe nationale. Tout tourne autour d' Andriy Shevchenko, sacré deux fois meilleur buteur de la Série A et élu Footballeur européen en 2004. L'époux du mannequin américain KristenPazik est taiseux. Fils d'un officier, il possède une boutique Armani à Kiev. Durant la révolution, il s'est impliqué en faveur du président alors en poste, au grand dam de nombreux supporters, mais Sheva est maintenant dans le cercle du nouveau président. Il s'occupe aussi des enfants déshérités de son pays.