ANALYSE POINTS FORTS

Est-il encore possible de contrer la suprématie de Tadej Pogacar? UAE a bétonné le maillot jaune par ses investissements sur le marché des transferts. Le Slovène est désormais assisté par des ténors des tours tels que João Almeida, Marc Soler et George Bennett, alors qu'il disposait déjà de Rafal Majka et de Brandon McNulty. La puissance de Pogacar lui a permis de s'adjuger Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Le prodige de 23 ans prend le départ du Tour des Flandres et les spécialistes des pavés n'ont pas intérêt à le sous-estimer. Almeida, qui a le même âge, possède un registre complet: exc...

Est-il encore possible de contrer la suprématie de Tadej Pogacar? UAE a bétonné le maillot jaune par ses investissements sur le marché des transferts. Le Slovène est désormais assisté par des ténors des tours tels que João Almeida, Marc Soler et George Bennett, alors qu'il disposait déjà de Rafal Majka et de Brandon McNulty. La puissance de Pogacar lui a permis de s'adjuger Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Le prodige de 23 ans prend le départ du Tour des Flandres et les spécialistes des pavés n'ont pas intérêt à le sous-estimer. Almeida, qui a le même âge, possède un registre complet: excellent grimpeur, il est aussi doué contre le chrono, rapide au sprint et fin tacticien. Juan Ayuso a dominé le Baby Giro de la tête et des épaules. Cette année, l'Espagnol ne va pas participer à un grand tour. Il préfère courir des épreuves dont Pogacar est absent. Le grimpeur Alessandro Covi a été la révélation des classiques automnales italiennes, mais il n'a encore rien gagné. UAE a transféré Finn Fisher-Black contre un gros salaire. C'est un des plus grands talents dans les tours, mais il a peu d'expérience dans les meilleures épreuves pour Espoirs. Il va faire ses gammes dans les courses belges. Les rois du pétrole ont beaucoup investi. Pareille équipe ne se forme pas sans effort. Ils sont toutefois passés maîtres dans l'art de dévaluer leur capital. Si Fernando Gaviria était resté avec Patrick Lefevere, il serait maintenant une superstar, alors qu'il ne fait aujourd'hui même plus partie des dix sprinteurs les plus véloces. Marc Hirschi est un exemple encore plus frappant. Le Suisse a subi une opération à la hanche et on ne sait pas encore quand il effectuera son retour. On craint que Pascal Ackermann ne soit le suivant sur la liste des déceptions. Le Tour ne suffit pas à Pogacar, mais son calendrier est extrêmement chargé. Il nourrit des ambitions au Tour des Flandres. Le lendemain, il s'envole au Tour du Pays Basque, où il va livrer un duel à Primoz Roglic, et deux semaines plus tard, il va défendre son titre à Liège-Bastogne-Liège. Afin de découvrir ses limites? Ah oui, entre les coups, il va reconnaître le tracé de Paris-Roubaix, pour préparer l'étape pavée du Tour. Almeida participe au Giro, où Davide Formolo et Diego Ulissi visent une victoire d'étape. Matteo Trentin est le leader de l'équipe dans les classiques flamandes, sur lesquelles Ackermann se concentre également. Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), João Almeida (Deceuninck - Quick-Step), George Bennett (Jumbo-Visma), Alexys Brunel (Groupama-FDJ), Felix Gross (Rad-Net - Rose Team), Alvaro Hodeg (Deceuninck - Quick-Step), Marc Soler (Movistar Team), Joel Suter (Bingoal - Pauwels Sven Erik Bystrøm (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Valerio Conti (Astana Qazaqstan Team), David de la Cruz (Astana Qazaqstan Team), Joseph Dombrowski (Astana Qazaqstan Team), Alexander Kristoff (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Marco Marcato (arrêt), Cristian Muñoz (élite sans contrat), Alexandr Riabushenko (Astana Qazaqstan Team)