Habitués à avoir la corde du pendu autour du cou, les Zèbres aimeraient quitter l'échafaud où ils montent chaque saison. Depuis leur retour en D1, en 1985, les Carolos n'y ont vécu que deux saisons tranquilles (1992-1993, 1993-1994) et disputé une finale de Coupe de Belgique, le tout sous la direction de Robert Waseige. Maigre bilan.
...

Habitués à avoir la corde du pendu autour du cou, les Zèbres aimeraient quitter l'échafaud où ils montent chaque saison. Depuis leur retour en D1, en 1985, les Carolos n'y ont vécu que deux saisons tranquilles (1992-1993, 1993-1994) et disputé une finale de Coupe de Belgique, le tout sous la direction de Robert Waseige. Maigre bilan. Leurs ambitions auront-elles plus de poids cette saison ? Le bouche-à-bouche de Jacky Mathijssen leur a permis de revenir à la vie en fin de saison passée. Mais à force de faire appel à Police Secours, Charleroi risque de rester un jour dans l'ambulance. Ce club a pourtant fait rentrer de l'argent dans les caisses avec la présence confirmée de Brutélé sur les maillots, la vente sur le marché français, que Mogi Bayat connaît bien, de GrégoryDufer et de Michael Ciani. La trésorerie s'en porte mieux mais le groupe du centenaire carolo est-il renforcé pour autant ? Il y a une star dans cette défense : le gardien de but. Bertrand Laquait est sans aucun doute la pierre angulaire de ce secteur. Sûr de lui, impressionnant sur sa ligne, doté d'une belle gamme de réflexes, le dernier rempart français a l'habitude de gagner une collection de points pour son équipe. Bruges s'intéressa à lui. Un jour, il rentrera dans son pays par la grande porte. Cette fois, sa ligne de protection s'est lézardée . Michaël Ciani avait profité de la blessure de Mustapha Sama afin de trouver sa voie la saison passée. Ce géant milite désormais à Auxerre et son départ inquiéta durant la campagne de préparation alors que Ibrahim Kargbo et Mustapha Sama étaient sur le flanc. Charleroi a recruté l'expérimenté Thierry Siquet. Le métier de l'ancien Loup sera très utile mais ses jambes ne sont plus de première jeunesse. Un enfant du cru comme Stéphane Ghislain ne devrait-il pas en profiter afin de s'imposer en D1 ? Il mesure 1,92m, c'est un atout qu'on aurait peut-être tort d'aller chercher sous d'autres cieux. Pour lui, c'est le moment ou jamais de s'imposer, de saisir sa chance, de prouver aux autres que son manque de vitesse peut être compensé. A droite, pas de problème avec Frank Defays qui ne se décourage jamais et on devrait parler un peu plus de Loris Reina, un excellent joueur. Assistera-t-on au réveil définitif de Laurent Macquet ? Relancé en fin de saison par Jacky Mathijssen, le meneur de jeu français, a visiblement retrouvé la confiance, l'envie de diriger la man£uvre. Il devrait être un des grands dépositaires du jeu carolo. Il sera aidé par Sébastien Chabaud. Mais, là aussi, c'est un enfant du pays qui pourrait faire les plus grandes différences : Thibaut Detal. Ses qualités sont connues. Le rouquin se distingue par sa hargne, son souci de nettoyer beaucoup de ballons et, aussi, une frappe à distance de qualité. Intelligent, il est capable de se décaler sans problème sur la droite. Mahamoudou Kere sera une des valeurs sûres de cette ligne médiane mais il lui sera demandé d'apprivoiser son caractère. Le gars du Burkina-Faso peut dépanner en défense mais sa place naturelle se situe au milieu du terrain. Fabrice Lokembo installera- t-il ses quartiers à gauche ? Abdelmajid Oulmers est un gaucher tout à fait déroutant. Balle au pied, il saoule son adversaire de dribbles. Il lui restait à apprendre l'efficacité du dernier geste dans un championnat très engagé. Ce petit format (1,73m) devra franchir un palier cette saison. Il ne reste plus rien du bataillon offensif de la saison passée. Les batteries carolos étaient alors animées par Adekanmi Olufade, Victor Ikpeba et la chouchou du Pays Noir, Grégory Dufer, parti à Caen. A trois, cela a fait 19 buts, c'est beaucoup pour une équipe qui lutta pour le maintien. Le retour de Toni Brogno est assurément une bonne chose. Il connaît la maison comme sa poche et aura envie de retrouver sa superbe d'antan après des hauts et des bas ces derniers temps. Sera-t-il aussi déroutant qu'en 1999-2000 quand il fut sacré meilleur buteur de D1 avec Westerlo ? Orlando cherche ses marques comme ce fut le cas autrefois fois d' Eduardo. Il n'en reste pas moins que la ligne d'attaque inquiète et devra être sérieusement renforcée. Sans cela, les problèmes ne tarderont à être assez pénibles. Charleroi fait recette dans les médias comme une récente étude commerciale l'a prouvé. A ce niveau, ce club est le cinquième du pays, derrière Anderlecht, Bruges, le Standard et Genk. Sportivement, c'est différent. Il ne suffit pas d'engager un jeune entraîneur talentueux, Jacky Mathijssen, pour repartir du bon pied. Le coach a besoin de renforts pour développer ses idées. Pierre Bilic