tactique

La phalange du mécène Dietmar Hopp a accompli un fameux chemin depuis qu'en février 2016, Julian Nagelsmann (31 ans) a succédé à Huub Stevens. Il a assuré le maintien d'Hoffenheim. Éliminé logiquement par Liverpool des barrages de la Champions League l'année dernière, il s'est ...

La phalange du mécène Dietmar Hopp a accompli un fameux chemin depuis qu'en février 2016, Julian Nagelsmann (31 ans) a succédé à Huub Stevens. Il a assuré le maintien d'Hoffenheim. Éliminé logiquement par Liverpool des barrages de la Champions League l'année dernière, il s'est qualifié directement cette fois, via la troisième place en Bundesliga. Il vient de perdre ses deux meilleurs buteurs, Uth et Gnabry, qui a reçu un coup de fil du Real il y a quelques mois mais part au RB Leipzig. Ça n'empêche pas Nagelsmann de nourrir de nouvelles ambitions et de faire swinger son équipe grâce à un pressing élevé. Son football est très rythmé, à partir d'une construction soignée depuis l'arrière, le tout en 3-3-2-2. Belfodil (ex-Standard) a du mal à s'imposer mais en attaque, le Brésilien Joelinton (22 ans, transféré pour 2,2 millions d'euros du SC Recife en 2015) démontre l'étendue de son potentiel. Par sa mobilité, le Sud-américain complète bien l'international croate Kramaric, qui vient de prolonger son séjour à Sinsheim jusqu'en 2022. Demirbay a été surpris que Löw le sélectionne pour la Coupe des Confédérations 2017. La fédération turque avait prévenu la FIFA que le médian souhaitait se produire pour elle. Étrange puisque le joueur n'avait pas de passeport turc et n'avait même pas encore été sélectionné. Il n'a évidemment pas hésité à accepter sa sélection pour l'Allemagne.