La Juventus est représentée par deux joueurs dans le onze UEFA de l'année 2019 : Cristiano Ronaldo et Matthijs de Ligt, qui doit surtout son élection à ses prestations à l'Ajax au printemps. Son intégration à la Juventus, qui développe un football très différent de celui de l'Ajax, est plus pénible que prévu. Maurizio Sarri a sa propre conception du jeu et il entend que ses footballeurs la maîtrisent. En conséquence, le Néerlandais de vingt ans a beau être le transfert-record de la Juve, avec septante millions, et le deuxième plus gros salaire (8,5 millions) d'Italie après CR7, il fait régulièrement banquette, même après le forfait du capitaine Giorgio Chiellini, le partenaire attitré de Leonardo Bonucci dans l'axe défensif.

Début décembre, le Turc Merih Demiral (21 ans) a conquis une place en défense. L'international, nouveau à la Juve, qui a versé 18 millions à Sassuolo l'été dernier, est fort dans les duels et il anticipe bien. Ça lui a valu une place de titulaire, jusqu'à la semaine passée, quand il s'est déchiré les ligaments croisés. Il sera donc absent six à sept mois, même s'il espère être rétabli à temps pour participer à l'EURO avec la Turquie. Mais sa blessure va permettre à De Ligt, qui n'avait été titularisé que douze fois en 19 matches jusqu'alors, de jouer davantage, du moins jusqu'au retour de Chiellini, prévu dans le courant du mois de mars.

L'alternative serait un produit du cru, Daniele Rugani, que le club n'a pas laissé partir en été suite à la blessure de Chiellini. Le directeur sportif Fabio Paratici a déjà fait savoir qu'il n'embaucherait pas de défenseur, même si la Vieille Dame n'avait plus encaissé autant de buts en championnat depuis la saison 2010-2011. Sarri doit travailler cet aspect. Après des débuts difficiles, le compartiment offensif de la Juve est au point et dès sa première saison, Sarri a obtenu plus de points au moment de la trêve hivernale que ses prédécesseurs durant la dernière décennie.

La Juventus est représentée par deux joueurs dans le onze UEFA de l'année 2019 : Cristiano Ronaldo et Matthijs de Ligt, qui doit surtout son élection à ses prestations à l'Ajax au printemps. Son intégration à la Juventus, qui développe un football très différent de celui de l'Ajax, est plus pénible que prévu. Maurizio Sarri a sa propre conception du jeu et il entend que ses footballeurs la maîtrisent. En conséquence, le Néerlandais de vingt ans a beau être le transfert-record de la Juve, avec septante millions, et le deuxième plus gros salaire (8,5 millions) d'Italie après CR7, il fait régulièrement banquette, même après le forfait du capitaine Giorgio Chiellini, le partenaire attitré de Leonardo Bonucci dans l'axe défensif. Début décembre, le Turc Merih Demiral (21 ans) a conquis une place en défense. L'international, nouveau à la Juve, qui a versé 18 millions à Sassuolo l'été dernier, est fort dans les duels et il anticipe bien. Ça lui a valu une place de titulaire, jusqu'à la semaine passée, quand il s'est déchiré les ligaments croisés. Il sera donc absent six à sept mois, même s'il espère être rétabli à temps pour participer à l'EURO avec la Turquie. Mais sa blessure va permettre à De Ligt, qui n'avait été titularisé que douze fois en 19 matches jusqu'alors, de jouer davantage, du moins jusqu'au retour de Chiellini, prévu dans le courant du mois de mars. L'alternative serait un produit du cru, Daniele Rugani, que le club n'a pas laissé partir en été suite à la blessure de Chiellini. Le directeur sportif Fabio Paratici a déjà fait savoir qu'il n'embaucherait pas de défenseur, même si la Vieille Dame n'avait plus encaissé autant de buts en championnat depuis la saison 2010-2011. Sarri doit travailler cet aspect. Après des débuts difficiles, le compartiment offensif de la Juve est au point et dès sa première saison, Sarri a obtenu plus de points au moment de la trêve hivernale que ses prédécesseurs durant la dernière décennie.