Le Real a infligé à la Juventus ce qu'elle fait chaque semaine à ses adversaires en Serie A : il l'a observée un instant, a frappé au bon moment puis a achevé la partie en roue libre.
...