Mons découvre la D1 après seulement deux saisons en D2 et devra passer par une période d'apprentissage. Surtout dans la coulisse. Car, sur le terrain, on trouvera presque exclusivement des joueurs qui ont déjà évolué à ce niveau. Marc Grosjean a lui aussi déjà goûté à la première division, même si cette aventure fut de courte durée. Il semble en tout cas bien mieux armé qu'il y a deux ans avec La Louvière.
...

Mons découvre la D1 après seulement deux saisons en D2 et devra passer par une période d'apprentissage. Surtout dans la coulisse. Car, sur le terrain, on trouvera presque exclusivement des joueurs qui ont déjà évolué à ce niveau. Marc Grosjean a lui aussi déjà goûté à la première division, même si cette aventure fut de courte durée. Il semble en tout cas bien mieux armé qu'il y a deux ans avec La Louvière. DEFENSEDelwarte a été un acteur en vue de la montée mais il n'entamera pas la saison comme numéro 1 car Van de Putte a débarqué et laissé une meilleure impression que son concurrent lors des matches amicaux: expérience, faculté à diriger sa défense, sûreté dans le trafic aérien. Grosjean a choisi d'aligner un quatre arrière au sein duquel un homme s'est complètement révélé lors de la campagne de préparation: Ciobotariu, Il a tellement impressionné l'entraîneur et ses coéquipiers, qu'il a déjà hérité du brassard de capitaine. Il a vite effacé ses problèmes de rythme dus à sa longue période sans match. Humainement, il a marqué beaucoup de points. A ses côtés dans l'axe, on retrouve Douai, qui n'avait pas su s'imposer autrefois quand il avait reçu une chance en D1 avec Charleroi. La place à droite est pour Nottebaert, qui a un peu galéré (Harelbeke, puis Tournai en Promotion!) depuis que Grosjean l'avait dirigé à La Louvière. A gauche, le coach mise sur De Sousa, loué à Roda et qui a lui aussi connu la galère à Harelbeke. Mons ne pourra toutefois pas aligner cette défense type en début de championnat, car Nottebaert (blessé de toute façon) sera suspendu pour les trois premiers matches. Suray dépannera à droite, où El Araïchi peut aussi faire l'affaire. ENTREJEULe triangle médian a fière allure: Joly et Suray dans un rôle surtout défensif, et Rivenet pour orienter la manoeuvre. Tous trois dédaignés dans leur dernier club ont déjà prouvé durant cet été toute leur soif de revanche. Suray fut une des principales satisfactions de la période de préparation et Rivenet a démontré qu'il n'avait rien perdu de sa vivacité et de son aisance technique. Sur les flancs, on trouve deux autres ex-joueurs de D1: Baudry à gauche et Kharif à droite. Baudry paraissait sur la pente descendante en fin de saison dernière, mais il s'est magnifiquement repris lors des derniers matches et fut un des acteurs les plus remarqués du tour final. Kharif a aussi une revanche à prendre: il fut autrefois un pion incontournable de la toute bonne équipe gantoise de TrondSollied, mais il avait disparu de la circulation dès le départ du coach norvégien pour Bruges. Il a entre-temps commencé à se refaire une santé à Liège (avec Grosjean), dont il était le meneur de jeu et la principale personnalité. Le coach montois possède des solutions de rechange intéressantes sur les flancs: Londo, La Placa, Devreese. Tous ceux-là, ainsi que les deux titulaires, doivent permettre à Mons de transformer assez facilement le 4-5-1 en 4-3-3. Vu les suspensions de Nottebaert et Kharif pour les trois premiers matches, la ligne médiane sera relookée: Suray sera remplacé comme médian défensif par Chebaïki (qui possède un potentiel créatif intéressant) ou Berquemanne, tandis que Kharif verra sa place occupée par Londo, La Placa ou Devreese. Sylla, qui peut jouer à toutes les places dans l'axe, est également proche de l'équipe. ATTAQUEMons mise énormément sur Roussel. Le staff n'en a pas cru ses yeux quand il est revenu chez nous: il était totalement hors condition et accusait un important excédent de poids. A Mons, on se pose de fameuses questions sur les méthodes de travail et le suivi médical dans certains clubs anglais! Roussel a évincé Herman de l'équipe, mais le Tchèque se tient en embuscade. Il était le buteur des Dragons en D2 et l'entraîneur est vraiment impressionné par son jeu de tête. CONCLUSIONMons aura d'abord trois matches abordables pour se mettre dans le bain de la D1: Beveren, Westerlo et Malines. Lors de la quatrième journée, c'est le Standard qui viendra dans le Hainaut. Pierre Danvoye