Aimé Anthuenis : " Dieumerci Mbokani est le meilleur à son poste en Belgique. A mes yeux, il est aussi l'homme-clé d'Anderlecht. Au sein de l'équipe de base, tous les joueurs y sont pour ainsi dire interchangeables. Sauf lui, dans la mesure où personne n'allie autant que lui les qualités de buteur et de remiseur. Pour moi, Anderlecht sera toujours en mesure de trouver une solution de rechange pour des garçons comme Lucas Biglia ou Matias Suarez. Mais trouver un profil sembla...

Aimé Anthuenis : " Dieumerci Mbokani est le meilleur à son poste en Belgique. A mes yeux, il est aussi l'homme-clé d'Anderlecht. Au sein de l'équipe de base, tous les joueurs y sont pour ainsi dire interchangeables. Sauf lui, dans la mesure où personne n'allie autant que lui les qualités de buteur et de remiseur. Pour moi, Anderlecht sera toujours en mesure de trouver une solution de rechange pour des garçons comme Lucas Biglia ou Matias Suarez. Mais trouver un profil semblable à Dieu me semble plus compliqué. C'est le type de joueur que tous les clubs recherchent. A choisir, il obtiendrait ma préséance sur deux autres attaquants de valeur que j'ai dirigés : Jan Koller et Souleymane Oularé. Mbokani est encore plus complet. Dans un bon jour, il fait partie du top européen. Il pourrait se tirer d'affaire sans problème dans un environnement plus huppé. Je serais en tout cas curieux de le voir un jour à l'£uvre en Angleterre : il est fait pour la Premier League. Peut-être pas pour l'un de ses représentants en Ligue des Champions mais je ne suis pas étonné qu'un club comme Fulham l'ait dans le collimateur. Là-bas, il serait susceptible de faire des dégâts. " Marc Degryse : " Dieu appartient à cette catégorie de joueurs qui peuvent exceller ailleurs. L'important, pour lui, est d'arriver dans le bon club au bon moment. Monaco, ce n'était pas un choix pertinent. Le Congolais est l'homme des grands rendez-vous. Il flashe sur des affiches et des stades pleins. Le club principautaire, avec son ambiance feutrée, n'était sûrement pas le point de chute idéal. Je pense qu'en France, Marseille lui aurait nettement mieux convenu. Ce serait peut-être une étape intermédiaire intéressante avant de mettre le cap sur l'Angleterre, comme Didier Drogba l'a fait. " Gert Verheyen : " Le Congolais c'est la grande classe. Il sait tout faire aux avant-postes : jouer face ou dos au but, marquer ou servir un partenaire et peser de tout son poids sur une défense grâce à une couverture de balle peu banale. Mais il n'en reste pas moins perfectible. Sorry, mais un puncheur pourvu de ses qualités devrait terminer haut la main en tête du classement des buteurs. D'accord, il a rarement joué une saison complète jusqu'ici, en Belgique, mais je note quand même une propension, chez lui, à choisir ses matches. Brillant dans les grandes circonstances, on le voit moins face aux sans-grade. Et c'est précisément dans ces matches-là qu'il devrait permettre aux siens de faire la différence. S'il brille contre les ténors, il n'y a pas de raison qu'il ne puisse pas tirer son épingle du jeu devant une moindre opposition. Cette dimension-là, il doit encore l'acquérir. "