Manchester City a changé de mains en août 2008. Le groupe Abu Dhabi United a succédé à l'ancien Premier ministre de Thaïlande, Thaksin Shinawatra, qui avait des problèmes avec les autorités de son propre pays. La famille royale est représentée dans ce groupe. City a immédiatement réalisé des investissements considérables, transférant le Brésilien Robinho du Real pour 40 millions d'euros. Durant l'été 2008, d'autres joueurs o...

Manchester City a changé de mains en août 2008. Le groupe Abu Dhabi United a succédé à l'ancien Premier ministre de Thaïlande, Thaksin Shinawatra, qui avait des problèmes avec les autorités de son propre pays. La famille royale est représentée dans ce groupe. City a immédiatement réalisé des investissements considérables, transférant le Brésilien Robinho du Real pour 40 millions d'euros. Durant l'été 2008, d'autres joueurs ont rejoint le second club de Manchester : Tal Ben Haim, Shaun Wright-Philips, Joao Silva, Pablo Zabaleta et Vincent Kompany, venu de Hambourg pour un peu plus de six millions. En janvier 2009, City a remis ça, enrôlant des Britanniques Wayne Bridge, Shay Given et Craig Bellamy- et le Néerlandais Nigel De Jong. Le résultat sportif ne correspondait pas vraiment à l'ampleur de l'investissement : neuvième avec 55 points avant sa reprise, City a ensuite terminé dixième avec 50 unités mais il a quand même atteint les quarts de finale de la Coupe UEFA. Au classement final de la Premier League, il accusait 40 points de retard sur United, contre 32 la saison précédente. Mark Hughes, le manager, a demandé et obtenu de nouveaux transferts. Gareth Barry, Roque Santa Cruz, Carlos Tévez, Joleon Lescott, Emmanuel Adebayor et Kolo Touréont débarqué durant l'été 2009 pour un montant total de 140 millions d'euros. Les résultats restant décevants, notamment faute de discipline, Hughes a été limogé en décembre et remplacé par Roberto Mancini. Globalement, l'Italien a travaillé avec la même équipe, y ajoutant en janvier Patrick Vieira et Adam Johnson. Il a terminé cinquième, juste derrière Tottenham et à 18 unités d'United. Mancini a été très actif sur le marché estival, enrôlant David Silva, Jerome Boateng, James Milner, Yaya Touré, Aleksander Kolarov et Mario Balotelli, l'enfant terrible de l'Italie. Si Hughes effectuait surtout son shopping en Angleterre, Mancini s'est tourné vers l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. En janvier dernier, il a adjoint Edin Dzeko à sa phalange. L'addition globale a encore dépassé les 100 millions d'euros. Le résultat ? City est quatrième et va peut-être remporter la Cup, son premier trophée, samedi prochain. A deux matches de la fin, il n'accuse que 14 unités de retard sur son voisin. Enfin, il a été éliminé par le Dinamo Kiev en huitièmes de finale de l'Europa League.