Belgique-Estonie. J'ai gribouillé le premier chapitre avant que les Diables (Rouges) envahissent l'Enfer (de Sclessin), et le second après que les carottes aient été cuites.
...

Belgique-Estonie. J'ai gribouillé le premier chapitre avant que les Diables (Rouges) envahissent l'Enfer (de Sclessin), et le second après que les carottes aient été cuites. Tiens, je vais aujourd'hui le jurer sur la tête de Vincent Kompany, que je connais mal mais qui m'est forcément chère : car, si les gazettes disent vrai, le gamin sera demain un croisement belge et réussi de Franz Beckenbauer et d' Alessandro Nesta. Rien de moins que ça. Ch.1, 11 octobre 2003, 11 h 00. Vu que je n'ai pas grand-chose à dire sur la sélection et que nous allons battre des Estoniens qui n'en ont rien à battre, je répète que la grosse inconnue de ce soir sera de savoir si les... Bulgares seront motivés à Zagreb ! Cela me ramène au précédent Sport/Foot Mag dans lequel Roger Maréchal, accro parmi les fidèles du courrier des lecteurs, révèle au naïf que je suis la seule solution pour motiver les Bulgares : leur refiler du fric ! " Ce n'est pas immoral en foot/business ! ", prétend le Monsieur qui n'a peut-être pas tort. Et " ce n'est pas de la corruption ! ", ajoute-t-il... mais cette fois en se trompant, je le renvoie à l'art. VII/81 du règlement fédéral : la " falsification de compétition " y est entre autres décrite comme le fait, punissable, " d'offrir ou de donner un avantage jugé appréciable à des joueurs d'un autre club que le sien, alors que ce dernier est intéressé quant à son classement par le résultat du match ". Si l'URBSFA s'autorisait pour ses Diables ce qu'elle interdit à ses clubs, ça ferait pour le moins mauvais genre... Allez, je vais dire que la qualification, j'y crois comme aux Noces de Cana ou comme à un 6 au Lotto ! En fait, je crois juste à l'utilité du Rêve : surtout que le Premier ministre bulgare a invité ses footballeurs à respecter l'éthique sportive, ce qui aura sûrement autant d'impact sur leur fighting spirit que si Guy Verhofstadt avait harangué Emile Mpenza ou Walter Baseggio avant une rencontre caritative ! Ce sera 3-0 à Liège, mais hélas 2-0 à Zagreb, à tout à l'heure. Ch.2, 11 octobre 2003, 23 h 15. Ben voilà, octobre tombait trop tôt pour croire au Père Noël, tout s'est passé comme prévu... et même mieux que d'habitude en pareil cas, je n'entends guère les médias gronder : petite élimination paisible sans grosses tensions communautaires, paraît que la faute en incombe d'abord au Fatum et au referee ! A chaud, J'entends trois choses. Un, il serait rarissime d'être éliminé (de la 2e place) avec l'énorme total de 16pts. Deux, le petit 4/12 face aux 2 équipes qui nous devancent aurait été un 6/12 suffisant si PierluigiCollina ne nous avait pas pris en grippe à Sofia. Trois, l'avenir s'annoncerait rose par rapport au Mondial 2006 : avec la génération Simons/Baseggio/ Van Buyten en pleine maturité d'une part, avec la relève assurée par Aimé via Buffel, Deschacht, Van Damme, Soetaers, Kompany et Cie d'autre part ! Tant mieux, tant mieux, vive la Paix, je préfère croire tout ça qu'entendre la presse francophone réclamer aujourd'hui la tête d' Aimé pour venger la campagne anti- Robertd'hier ! La presse francophone devrait juste revendiquer une chose, c'est que Sclessin devienne le théâtre officiel et permanent des Diables ! Je ne dis pas ça pour faire plaisir aux Rouches ou par " wallingantisme ", je ne recherche que l'efficacité : l'histoire nous apprend que nous avons disputé à Sclessin sept rencontres éliminatoires pour le Mondial ou l'EURO, et que nous les avons TOUTES gagnées : donc, " NEVER CHANGE A WINNING GROUND " ! Et tant pis pour le stade Roi Baudouin, suffira de faire avec lui comme avec De Boeck, De Roover ou un autre, c'est-à-dire lui annoncer son éviction avec diplomatie... Y'a pas à discuter si le coach est Flamand et si les trois quarts de nos meilleurs joueurs le sont aussi, y'a pas à discuter non plus si les stats nous disent que le stade ad hoc est wallon ! Mouais, c'est une bonne idée, ça fait ciment, je suis sûr qu ' Albert II porterait le projet : tous debout, Brabançonne ! par Bernard Jeunejean" Les Diables ont gagné tous leurs matches de qualification à Sclessin : NEVER CHANGE A WINNING GROUND "