La Belgique est à nouveau confinée depuis quelques semaines. Dans ce contexte, comment justifier que les championnats de football se poursuivent? Les matches reportés parce qu'il y a x joueurs contaminés dans une équipe sont devenus monnaie courante. Westerlo, par exemple, a plusieurs matches de retard. Peut-on encore parler d'une compétition régulière quand un club doit enchaîner plusieurs rencontres en peu de temps pour rattraper son calendrier?
...

La Belgique est à nouveau confinée depuis quelques semaines. Dans ce contexte, comment justifier que les championnats de football se poursuivent? Les matches reportés parce qu'il y a x joueurs contaminés dans une équipe sont devenus monnaie courante. Westerlo, par exemple, a plusieurs matches de retard. Peut-on encore parler d'une compétition régulière quand un club doit enchaîner plusieurs rencontres en peu de temps pour rattraper son calendrier? Au début, ça faisait un petit scandale quand des joueurs s'enlaçaient après un but. C'était apparemment inévitable. Entre-temps, ça ne choque plus personne. Mais il faut voir les choses en face: les footballeurs prennent le risque de se contaminer entre eux, et ensuite leur famille, leur entourage plus large, etc. On en a eu la preuve avec Yari Verschaeren, testé positif juste après le match d'Anderlecht contre Waasland-Beveren. En clair, les joueurs de foot représentent un danger important de contamination vers le reste de la société. Les protocoles pour tester les footballeurs sont, d'un point de vue éthique, encore plus inacceptables. Dans ce magazine, Bob Peeters a déclaré qu'il avait, au moment de son interview, été testé déjà 22 fois. Oui, 22 fois! Calculez un peu le nombre total de tests que ça représente dans nos clubs professionnels, sachant la répétition régulière des tests, le nombre de joueurs, les membres des staffs techniques, l'entourage. Tout ça à une période où le citoyen lambda est obligé de ressentir des symptômes pour avoir le droit de subir un test. C'est injustifiable. En tout début de saison, on a entendu que les matches sans spectateur étaient une réussite, vu le grand nombre de téléspectateurs. Je pense que ces téléspectateurs n'ont surtout pas le choix. Ils ont dépensé beaucoup d'argent pour pouvoir aller encourager leur club au stade, et maintenant ils sont obligés de le suivre sur un petit écran en ayant reçu une compensation dérisoire. En tant que supporter et abonné, j'ai beaucoup apprécié tous les efforts faits par les clubs pour que leurs matches avec un nombre limité de spectateurs se déroulent en toute sécurité. Ce n'était clairement pas la vraie ambiance que l'on a l'habitude de vivre dans les stades, mais j'ai aimé. Mais aujourd'hui, s'il vous plaît, tirez les bonnes conclusions. Les matches sans supporter sont des matches sans vie. Ce n'est plus justifié de continuer comme ça, que ce soit d'un point de vue éthique ou point de vue ambiance. Arrêtez, s'il vous plaît, le championnat jusqu'au moment où la situation sera redevenue normale. Jusqu'au jour où les supporters pourront revenir.