lE coach JAN CEULEMANS

Suite aux nombreux départs et arrivées puis aux nombreuses blessures, nous avons tâtonné mais remplacer la moitié de l'équipe championne requiert du temps. Notre classement est bon, compte tenu de nos problèmes, mais notre niveau de jeu ne l'est pas encore. Nous avons réalisé beaucoup d'expériences, surtout dans l'entrejeu. Nous avons d'abord conservé le système habituel, puisque nos joueurs avaient les qualités requises mais que nous n'avions pas de médian droit et gauche purs. Les circonstances nous ont finalement empêché d'aligner l'équipe que nous avions en tête. Ainsi, Rune Lange était extrêmement important dans l'équipe mise au point avant mon arrivée mais il s'e...

Suite aux nombreux départs et arrivées puis aux nombreuses blessures, nous avons tâtonné mais remplacer la moitié de l'équipe championne requiert du temps. Notre classement est bon, compte tenu de nos problèmes, mais notre niveau de jeu ne l'est pas encore. Nous avons réalisé beaucoup d'expériences, surtout dans l'entrejeu. Nous avons d'abord conservé le système habituel, puisque nos joueurs avaient les qualités requises mais que nous n'avions pas de médian droit et gauche purs. Les circonstances nous ont finalement empêché d'aligner l'équipe que nous avions en tête. Ainsi, Rune Lange était extrêmement important dans l'équipe mise au point avant mon arrivée mais il s'est blessé. Nos attaquants vivent de leurs buts. Il faut donc les placer en situation de marquer. Il ne faut pas attendre d'eux qu'ils courent après le ballon ni leur homme en perte de balle mais bon, ils sont ainsi faits. La Ligue des Champions nous a contraints à disputer neuf ou dix matches de plus que la plupart de nos concurrents, comme le Standard. Pendant le premier tour, nous avons donc joué deux matches par semaine sans discontinuer ou presque. Normalement, cela ne doit pas poser problème mais nous avons toujours joué en déplacement après une joute européenne, ce qui nous a coûté des points. Cette saison, jouer en déplacement ou à Bruges a vraiment fait une grosse différence. J'ai lu quelque part que nous avons perdu treize points en déplacement. C'est énorme. Après la trêve, nous aurons moins d'excuses puisque nous allons recevoir tous les ténors. N'oubliez pas non plus que le classement est très serré. Il n'y a pas grande différence entre Lokeren, Gand ou Westerlo d'une part et Anderlecht, le Standard ou Genk de l'autre. On ne pourra dire que mon travail a été bon ou pas quand tout le monde sera revenu de blessure. C'est une façon de parler car il est rare de disposer de son noyau au complet mais je veux dire qu'on ne pourra porter de jugement qu'à terme. Et non, je ne me jugerai pas : c'est votre travail.lStijn Stijnen, Günther Vanaudenaerde, Jeanvion Yulu-Matondo et Jason Vandelannoite se sont manifestés dans des circonstances difficiles, MarekSpilar renaît, BirgerMaertens a été très stable, GertVerheyen a prouvé qu'il était loin d'être usé et BoskoBalaban a fait ce en quoi il excelle : marquer. L'avalanche de blessures dont a été victime le Club lui a joué des tours. Olivier De Cock a dû jeter le gant pour de longs mois, RuneLange est apparu gravement blessé à la reprise, JoosValgaeren continue son chemin de croix et n'a pas encore pu faire ses preuves dans son nouveau club. JOUEURS UTILISéS : Balaban (17), Blondel (9), Butina (15), Clement (11), De Cock (9), Dufer (14), Englebert (15), Gvozdenovic (6), Ishiaku (6), Klukowski (6), Lange (2), Leko (15), Maertens (17), Portillo (10), Provoost (1), Roelandts (10), Serebrennikov (2), Victor (6), Spilar (12), Stijnen (3), Valgaeren (3), Van Tornhout (1), Vanaudenaerde (14), Vandelannoite (6), Verheyen (17), Vermant (17), Yulu-Matondo (8). BUTEURS : Balaban (9), Clement (1), Dufer (1), Ishiaku (1), Lange (2), Leko (3), Portillo (4), Victor (1), Verheyen (4), Vermant (1), Yulu-Matondo (1). CARTES JAUNES : 37 CARTES ROUGES : 2 PENALTIES : 1 pour (1), 1 contre (0). CORNERS : 84 pour, 67 contre. FAUTES : 262 commises, 312 subies. RAOUL DE GROOTE" NOUS AVONS TÂTONNÉ MAIS NOUS SERONS MEILLEURS AU SECOND TOUR "