Jacques Urbain(le coach de l'Union) : " On a opté pour Ode car on savait que sa situation était difficile à Ostende. On a également pris en considération le fait qu'il est presque bruxellois étant donné le fait qu'il habite la capitale depuis longtemps. Ça facilitera son intégration. Au niveau de ses qualités footballistiques, j'avais l'idée préconçue qu'il était un attaquant complet. Je ne me suis pas trompé. Mais il monopolise aussi l'attention des d...

Jacques Urbain(le coach de l'Union) : " On a opté pour Ode car on savait que sa situation était difficile à Ostende. On a également pris en considération le fait qu'il est presque bruxellois étant donné le fait qu'il habite la capitale depuis longtemps. Ça facilitera son intégration. Au niveau de ses qualités footballistiques, j'avais l'idée préconçue qu'il était un attaquant complet. Je ne me suis pas trompé. Mais il monopolise aussi l'attention des défenses adverses, est souvent très bien démarqué et donc facilement joignable et possède une excellente conservation de balle. Il a un caractère complet et est très volontaire. Il ne dépend pas seulement de l'approvisionnement du milieu de terrain. Il vient souvent chercher le ballon. Je lui ai demandé, quand j'ai discuté avec lui la première fois, de montrer qu'il était un travailleur. On a trop souvent fait des procès d'intention par rapport à sa mentalité. Ce n'est pas fondé. C'est un super joueur et non un has been. Je l'ai choisi en fonction de ce que j'attendais d'un nouvel attaquant et non pour attirer une vedette. C'est aussi un garçon très souriant et sociable. Il ne parle pas français mais se débrouille pour communiquer car il parle anglais et néerlandais. Sur le terrain, il a l'attitude d'un joueur de l'élite. Je dois aussi féliciter le groupe de l'accueil qu'il lui a réservé. Celui-ci a directement pris conscience du potentiel de Thompson et de son futur apport. Il n'y a donc pas de jaloux car il est complémentaire. Il faut maintenant qu'il retrouve un bon niveau. Pour se faire, il doit récupérer sa confiance. Cette dernière est indispensable pour un attaquant. S'il n'est pas confiant, il perd 50 % de ses capacités. On est là pour l'aider à la retrouver. S'il part en fin de saison, on sera heureux pour lui. Mais il ne doit pas se précipiter. On a l'impression de le connaître depuis longtemps mais il n'a que 24 ans et les gens le confondent généralement avec l'Australien Archie Thompson du Lierse. Notre objectif reste le maintien. On est classé actuellement dans le ventre mou mais la D2 est une série où on peut basculer du jour au lendemain à la lanterne rouge. C'est extrêmement serré ! Mais on a retrouvé une certaine sérénité. On n'a jamais été tenté de jouer très défensivement. On a maintenu un esprit de jeu entreprenant. A long terme, l'Union espère s'installer en D2 ".