"On reprend les soirées Champions League qui nous apportent beaucoup de plaisir et d'enthousiasme : d'une part grâce à l'intérêt des matches mais également grâce à la joie que nous partageons avec nos abonnés. La formule n'a pas changé puisque - outre l'animation dorénavant assurée par Christine Schreder -, nous aurons toujours les mêmes consultants hyper compétents en studio ( Albert Cartier et Manu Ferrera) et un grand témoin d'un autre sport ( ...

"On reprend les soirées Champions League qui nous apportent beaucoup de plaisir et d'enthousiasme : d'une part grâce à l'intérêt des matches mais également grâce à la joie que nous partageons avec nos abonnés. La formule n'a pas changé puisque - outre l'animation dorénavant assurée par Christine Schreder -, nous aurons toujours les mêmes consultants hyper compétents en studio ( Albert Cartier et Manu Ferrera) et un grand témoin d'un autre sport ( Jean-Michel Saive ou Giovanni Bozzi). On sait que notre pongiste champion n'est pas toujours en Belgique et nous sommes donc heureux alors de pouvoir compter sur un grand coach de basket ! Ils continueront de nous apporter un regard décalé et passionné mais qui vaut toujours son pesant d'intérêt car il provient de spécialistes du haut niveau à chaque fois. Personnellement, j'aurai la joie d'aller commenter Ajax-Inter avec Philippe Albert. On pourra tous assister en direct aux démonstrations du jeune talent ajacide opposé à la volonté de l'Inter de réaliser une grosse performance européenne. Le boss milanais Massimo Moratti a dépensé énormément d'argent pour mettre cette équipe sur pied. Rappel : l'Inter n'a plus gagné le titre de Serie A depuis 1989 avec Giovanni Trappattoni et avait gagné la C1 en 1965 avec le père Moratti aux commandes du club. Cela fait longtemps. En tout cas, c'est une affiche suprême. Mais Brême-Juventus et Rangers-Villarreal ont également de la gueule... En Premiership, on suivra aussi le samedi 25 un explosif Blackburn-Arsenal car les Gunners font tout pour atteindre une des quatre places qualificatives pour la Champions League (deux premières d'office et les deux autres en préliminaires). Mais il y a cinq autres clubs qui bataillent avec les Londoniens d' Arsène Wenger pour rester dans le quatuor de tête où figurent déjà Chelsea, Manchester Utd et Liverpool. En France, on se mettra notamment sous la dent un Nantes-PSG très intéressant. Les Parisiens ne valent en attaque que grâce à leur avant portugais Pauleta (15 buts avant le week-end dernier) mais c'est le seul qui marque pratiquement. De plus, le nouveau coach Bernard Lacombe a immédiatement mis le doigt dans la plaie en disant : - On n'a pas les qualités de vainqueurs. Mais l'OM est encore plus sous pression puisque le grand club du sud doit composer avec l'ambiance créée par les nouvelles révélations contenues dans le livre de Jean-Pierre Eydelie et le procès sur les comptes du club qui s'ouvrira en mars. Cela fait beaucoup pour un club qui veut - tout comme son éternel rival de la capitale - se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions ". BRUNO TAVERNE