Serge Gakpé La virgule

Serge Gakpé la signe du pied droit en enchaînant extérieur du pied suivi d'intérieur du pied. C'est un geste très déstabilisant pour l'adversaire mais qui est très difficile à effectuer à très haute intensité.Le joueur est quasiment à l'arrêt, les yeux sont rivés sur le ballon, la masse musculaire est bien relâchée et le pied gauche bien ancré dans le sol. Serge caresse véritablement le ballon avec l'extérieur du pied droit.Le pied droit est repassé au-dessus du ballon et l'enchaînement afin de repartir dans l'autre sens est un peu lent. Serge perd le contact avec le cuir un peu trop longtemps. Le double contact doit se faire quasiment dans la continuité. Le pied gauche n'a presque pas bougé.Le changement de direction est enclenché. Le joueur prend une impulsion sur le pied gauche et est quasiment sur la pointe du pied. Le mouvement des bras est plutôt réduit et le fait d'être assez statique n'y est pas étranger. Le pied droit pivote complètement pour accentuer le changement de direction du ballon. L'impact se fait dans le sol pour soulever le ballon et éviter ainsi l'intervention de l'adversaire. Le pied gauche ne touche presque plus terre. L'accélération s'enclenche.

Conclusion

Ce mouvement manque un peu de vitesse mais c'est compliqué de l'effectuer en pleine course. Les bras interviennent peu lors de ce dribble, on voit une certaine crispation au niveau du poing gauche. Et les yeux sont continuellement fixés vers le ballon, ce qui n'est pas l'idéal.

Le passement de jambe

Serge Gakpé dans un passement de jambe avec la droite suivi d'un changement de direction de l'extérieur du pied gauche. Ce geste technique peut être effectué à l'arrêt mais, c'est en mouvement et à grande vitesse, qu'il est le plus déstabilisant.Serge entame son mouvement avec une course très aérienne ; les bras servent de balancier pour l'équilibre du corps. Il a les yeux rivés sur le ballon. Le corps est bien relâché car une grande crispation serait néfaste pour la fluidité de l'enchaînement.

Serge est en appui sur le côté gauche : on remarque le mouvement des bras qui correspond au poids mis par le joueur pour rebondir sur le pied gauche et poursuivre le geste technique.

Il place encore un peu plus de poids sur sa jambe gauche tout en effectuant le passement de jambe avec le pied droit devant le ballon. Son regard est toujours fixé sur le ballon.

En sortant de son passement de jambe, Serge prend un appui fort sur le pied droit pour enclencher le changement de direction. On voit, de nouveau, l'utilisation des bras comme balancier. Son pied gauche est en phase de préparation pour lancer le changement de direction du ballon.

La flexion des jambes permet de donner l'impulsion capitale pour obtenir l'explosivité nécessaire pour prendre le dessus sur l'adversaire.

C'est ici que le joueur doit produire son accélération pour éliminer son opposant. Le travail des bras accentue l'envie de " s'arracher ". Il est essentiel de garder le ballon sous contrôle pour ne pas galvauder l'espace créé par ce changement de rythme et de direction.

De son extérieur pied gauche, Serge caresse au niveau du sol le ballon afin que celui-ci prenne un peu de hauteur, évitant une interception adverse pied au sol. Petite crispation au niveau de sa main gauche qui est complètement fermée.

Conclusion

Essentiel : la vitesse du geste et garder le ballon sous contrôle. Serge joue des deux pieds et peut réaliser indifféremment cet enchaînement à droite comme à gauche.

Une critique : avoir constamment les yeux sur le ballon l'empêche d'anticiper correctement le comportement du défenseur et d'avoir une vision panoramique pour servir un partenaire au sortir du dribble.

PAR ÉTIENNE DELANGRE - PHOTOS: IMAGEGLOBE/ JANSENS

Serge Gakpé la signe du pied droit en enchaînant extérieur du pied suivi d'intérieur du pied. C'est un geste très déstabilisant pour l'adversaire mais qui est très difficile à effectuer à très haute intensité.Le joueur est quasiment à l'arrêt, les yeux sont rivés sur le ballon, la masse musculaire est bien relâchée et le pied gauche bien ancré dans le sol. Serge caresse véritablement le ballon avec l'extérieur du pied droit.Le pied droit est repassé au-dessus du ballon et l'enchaînement afin de repartir dans l'autre sens est un peu lent. Serge perd le contact avec le cuir un peu trop longtemps. Le double contact doit se faire quasiment dans la continuité. Le pied gauche n'a presque pas bougé.Le changement de direction est enclenché. Le joueur prend une impulsion sur le pied gauche et est quasiment sur la pointe du pied. Le mouvement des bras est plutôt réduit et le fait d'être assez statique n'y est pas étranger. Le pied droit pivote complètement pour accentuer le changement de direction du ballon. L'impact se fait dans le sol pour soulever le ballon et éviter ainsi l'intervention de l'adversaire. Le pied gauche ne touche presque plus terre. L'accélération s'enclenche. Ce mouvement manque un peu de vitesse mais c'est compliqué de l'effectuer en pleine course. Les bras interviennent peu lors de ce dribble, on voit une certaine crispation au niveau du poing gauche. Et les yeux sont continuellement fixés vers le ballon, ce qui n'est pas l'idéal.Serge Gakpé dans un passement de jambe avec la droite suivi d'un changement de direction de l'extérieur du pied gauche. Ce geste technique peut être effectué à l'arrêt mais, c'est en mouvement et à grande vitesse, qu'il est le plus déstabilisant.Serge entame son mouvement avec une course très aérienne ; les bras servent de balancier pour l'équilibre du corps. Il a les yeux rivés sur le ballon. Le corps est bien relâché car une grande crispation serait néfaste pour la fluidité de l'enchaînement. Serge est en appui sur le côté gauche : on remarque le mouvement des bras qui correspond au poids mis par le joueur pour rebondir sur le pied gauche et poursuivre le geste technique.Il place encore un peu plus de poids sur sa jambe gauche tout en effectuant le passement de jambe avec le pied droit devant le ballon. Son regard est toujours fixé sur le ballon.En sortant de son passement de jambe, Serge prend un appui fort sur le pied droit pour enclencher le changement de direction. On voit, de nouveau, l'utilisation des bras comme balancier. Son pied gauche est en phase de préparation pour lancer le changement de direction du ballon. La flexion des jambes permet de donner l'impulsion capitale pour obtenir l'explosivité nécessaire pour prendre le dessus sur l'adversaire.C'est ici que le joueur doit produire son accélération pour éliminer son opposant. Le travail des bras accentue l'envie de " s'arracher ". Il est essentiel de garder le ballon sous contrôle pour ne pas galvauder l'espace créé par ce changement de rythme et de direction. De son extérieur pied gauche, Serge caresse au niveau du sol le ballon afin que celui-ci prenne un peu de hauteur, évitant une interception adverse pied au sol. Petite crispation au niveau de sa main gauche qui est complètement fermée.Essentiel : la vitesse du geste et garder le ballon sous contrôle. Serge joue des deux pieds et peut réaliser indifféremment cet enchaînement à droite comme à gauche. Une critique : avoir constamment les yeux sur le ballon l'empêche d'anticiper correctement le comportement du défenseur et d'avoir une vision panoramique pour servir un partenaire au sortir du dribble.PAR ÉTIENNE DELANGRE - PHOTOS: IMAGEGLOBE/ JANSENS