Les 65.000 places du Stadio Olimpico, où l'AS Rome reçoit le Barça le 10 avril, ont été écoulées en l'espace de huit heures. Après un parcours difficile jusqu'à la fin du mois de février, les Romains sont en forme. Le déclic s'est produit quand ils ont battu Naples, alors leader du championnat, et qu'ils ont éliminé le Shakhtar Donetsk en huitièmes de finale de LC.

Si l'AS Rome n'élimine pas Barcelone, elle devra encore vendre un joueur pour nouer les deux bouts. La Gazzetta dello Sport vient de publier le bulletin financier de la Serie A. L'AS Rome figure parmi les neuf clubs qui dépensent plus qu'ils ne perçoivent. Après l'AC Milan, le club romain est le plus endetté avec un déficit de 47 millions. Il a engrangé 183 millions, dont 111 en droits TV, la saison passée mais il a dépensé 292 millions, essentiellement en salaires.

Si Rome veut disputer une coupe d'Europe la saison prochaine, elle devra mettre ses finances en ordre, sur ordre de la commission du fair-play financier de l'UEFA. C'est pour ça qu'en hiver, elle a tenté de vendre Radja Nainggolan (le FC Evergrande offrait 50 millions) ou Edin Dzeko (Chelsea était prêt à payer 30 millions). Le club préfère conserver le gardien du Brésil, Alisson. Il vient, à cet effet, de repousser la proposition de Naples, à concurrence de 40 millions.

Alisson a passé sa première saison dans la capitale sur le banc, Luciano Spalletti lui préférant Wojciech Szczesny. Celui-ci est désormais à la Juventus et le nouvel entraîneur, Eusebio Di Francesco, fait confiance au Brésilien, qui a préservé ses filets à 13 reprises en Serie A.

Di Francesco a eu besoin de temps pour former son équipe mais elle est désormais performante, grâce à un brillant Nainggolan, à la résurrection de Dzeko et à Daniele De Rossi, le seul joueur qui avait disputé les précédents quarts de finale, perdus contre ManU en 2008.

Les 65.000 places du Stadio Olimpico, où l'AS Rome reçoit le Barça le 10 avril, ont été écoulées en l'espace de huit heures. Après un parcours difficile jusqu'à la fin du mois de février, les Romains sont en forme. Le déclic s'est produit quand ils ont battu Naples, alors leader du championnat, et qu'ils ont éliminé le Shakhtar Donetsk en huitièmes de finale de LC. Si l'AS Rome n'élimine pas Barcelone, elle devra encore vendre un joueur pour nouer les deux bouts. La Gazzetta dello Sport vient de publier le bulletin financier de la Serie A. L'AS Rome figure parmi les neuf clubs qui dépensent plus qu'ils ne perçoivent. Après l'AC Milan, le club romain est le plus endetté avec un déficit de 47 millions. Il a engrangé 183 millions, dont 111 en droits TV, la saison passée mais il a dépensé 292 millions, essentiellement en salaires. Si Rome veut disputer une coupe d'Europe la saison prochaine, elle devra mettre ses finances en ordre, sur ordre de la commission du fair-play financier de l'UEFA. C'est pour ça qu'en hiver, elle a tenté de vendre Radja Nainggolan (le FC Evergrande offrait 50 millions) ou Edin Dzeko (Chelsea était prêt à payer 30 millions). Le club préfère conserver le gardien du Brésil, Alisson. Il vient, à cet effet, de repousser la proposition de Naples, à concurrence de 40 millions. Alisson a passé sa première saison dans la capitale sur le banc, Luciano Spalletti lui préférant Wojciech Szczesny. Celui-ci est désormais à la Juventus et le nouvel entraîneur, Eusebio Di Francesco, fait confiance au Brésilien, qui a préservé ses filets à 13 reprises en Serie A. Di Francesco a eu besoin de temps pour former son équipe mais elle est désormais performante, grâce à un brillant Nainggolan, à la résurrection de Dzeko et à Daniele De Rossi, le seul joueur qui avait disputé les précédents quarts de finale, perdus contre ManU en 2008.