Ne cherchez pas le nom du joueur dont on a le plus parlé la semaine dernière. C'est Francesco Totti, qui a été exclu pour avoir refilé un coup de pied bien placé à MarioBalotelli peu avant la fin de la finale de la Coupe d'Italie. Coupable ! Il n'y aura aucun tribunal pour lui trouver les circonstances atténuantes pour un geste indigne d'un champion. Même s'il s'est rendu dans le vestiaire de l'Inter pour s'excuser auprès des joueurs, il Capitano n'a pas regretté son geste : " Je l'ai fait parce qu'il a offensé toute une ville et un pays et pour ce qu'il a fait dans un passé récent. " Rappel : la saison dernière, après avoir reçu un penalty permettant à l'Inter d'égaliser, Balotelli - qui avait bien simulé - est allé exciter les supporters romains en leur tirant la langue.
...

Ne cherchez pas le nom du joueur dont on a le plus parlé la semaine dernière. C'est Francesco Totti, qui a été exclu pour avoir refilé un coup de pied bien placé à MarioBalotelli peu avant la fin de la finale de la Coupe d'Italie. Coupable ! Il n'y aura aucun tribunal pour lui trouver les circonstances atténuantes pour un geste indigne d'un champion. Même s'il s'est rendu dans le vestiaire de l'Inter pour s'excuser auprès des joueurs, il Capitano n'a pas regretté son geste : " Je l'ai fait parce qu'il a offensé toute une ville et un pays et pour ce qu'il a fait dans un passé récent. " Rappel : la saison dernière, après avoir reçu un penalty permettant à l'Inter d'égaliser, Balotelli - qui avait bien simulé - est allé exciter les supporters romains en leur tirant la langue. Ce n'est pas nouveau, Balotelli est un provocateur mais ce qui est sûr aussi, c'est que Totti n'était pas très serein lorsqu'il est monté au jeu après le repos. Personne, et certainement pas lui, ne s'attendait à ce qu'il soit réserve. D'ailleurs, ses premières interventions furent autant de fautes sur Diego Milito (carton jaune) et Thiago Motta. Après son exclusion, le massacre médiatique pouvait commencer. Tout le monde a donné son avis sur la question même le président de la République Giorgio Napolitano. Pour sa défense, Balotelli a, via son manager, rétorqué que Totti était raciste et qu'il lui avait lancé : " Sale Nègre de m... ". Sur son site, Totti a réfuté l'accusation prétextant " qu'il n'a jamais été et ne sera jamais raciste et qu'il n'a jamais proféré d'insultes racistes ". Difficile de prendre position mais une chose est certaine, rien jusqu'ici n'a laissé suspecter que Totti soit xénophobe. Tous ses équipiers de couleur affirment carrément le contraire. Le vieux Aldair, qui l'a côtoyé pendant dix ans et l'a connu adolescent, l'a cité en exemple. Même l'Unicef dont Totti est Goodwill ambassador a tenu à donner sa position : " Nous ne jugerons pas Totti sur un jour de folie mais sur des années de solidarité. Ce serait honteux de le rejeter. " Dimanche, contre Cagliari, les supporters ont déployé plusieurs banderoles en soutien à leur capitaine et une chanson à la gloire de Totti, Anche io sono Francesco (moi aussi je suis Francesco) a accompagné les joueurs pendant qu'ils montaient au jeu . C'était bien le Totti day à l'Olimpico et le capitaine y a mis du sien : alors que son équipe était menée à la marque par Cagliari, il a tiré deux fois sur les montants, a loupé une occase grande comme une maison avant d'égaliser d'un beau tir croisé et de transformer le penalty victorieux. THIAGO MOTTA, le médian de l'Inter exclu contre Barcelone, a écopé de deux matches de suspension. Personne n'a été surpris par cette décision. Mourinho a laissé sous-entendre qu'il fera confiance à Dejan Stankovic. MOURINHO est allé visionner Munich : " Je voulais voir le Bayern en live et je n'avais pas le choix. J'ai assisté à un match amical entre une équipe reléguée et une championne. Il vaut mieux regarder les vidéos de ce qu'ils ont fait en LC jusqu'ici. " CLAUDIO RANIERI, le coach de Rome qui n'aime pas JoséMourinho, est sorti de sa réserve : " Ses paroles ce sont des bombes à retardement ", a-t-il déclaré lors de la conférence d'avant match. ANTONIO DI NATALE, l'attaquant de l'Udinese, a battu le record de buts marqués en une saison du club qui appartenait à Oliver Bierhoff depuis 1997-1998 (27 buts). PATO, l'attaquant de Milan qui n'a été titulaire que cinq fois en 4 mois, a fait son retour à la compétition. Le Brésilien est bien entendu apparu à court de compétition à Gênes où, malgré la défaite, son équipe a assuré sa qualification pour les poules de la LC. Ce match s'est déroulé à huis-clos et Ronaldinho a été transparent. MILAN est à la recherche d'un nouveau coach et si l'on en croit le président, il s'agira d'un ex-joueur du club. Du coup, les noms circulent : Mauro Tassotti, FilippoGalli et Marco van Basten, qui était à Milan pour jouer au golf. PAOLO MALDINI, l'ex-défenseur de Milan, fera partie de la délégation qui se rendra le 28 mai à Genève pour la désigna-tion du pays organisateur de l'Euro 2016. L'Italie est candidat avec la France et la Turquie. JEAN-FRANCOIS GILLET (problème musculaire) est resté sur le banc. Saison terminée pour Gaby Mudingayi touché aux ischios. NICOLAS RIBAUDO