" Aujourd'hui, elle est pour Tom ! ", annonce tout de go Rodrigo Beenkens à Vincent Langendries. Il est 13 h 30 et le successeur de Théo Mathy dans les c£urs des vélocipédistes débarque en compagnie de ses deux acolytes commentateurs HervéGilbert et John Lelangue. Les trois animateurs s'apprêtent à rejoindre leur cabine, nichée au c£ur d'un parc situé aux abor...

" Aujourd'hui, elle est pour Tom ! ", annonce tout de go Rodrigo Beenkens à Vincent Langendries. Il est 13 h 30 et le successeur de Théo Mathy dans les c£urs des vélocipédistes débarque en compagnie de ses deux acolytes commentateurs HervéGilbert et John Lelangue. Les trois animateurs s'apprêtent à rejoindre leur cabine, nichée au c£ur d'un parc situé aux abords de la ligne d'arrivée. On est à Gand et toute la Belgique (avec un pic côté flamand) attend une victoire de son champion. Pour la RTBF, ce Tour est d'importance. Cet été, à défaut d'autres grands événements, il est vrai, on a misé sur la Grande Boucle (Radio comprise, tous les jours, près de 30 personnes sont mobilisées). C'est la première fois que le service public déploie autant d'énergie. Et dieu sait s'il en faudra pour arriver à terminer cette boucle. A Gand, on n'en est encore qu'aux prémices. La caravane vient à peine de quitter les Iles (britanniques) et pourtant le stress est déjà bien là. Vincent Langendries, présentateur de l'émission A bicyclette, doit tout coordonner et l'affaire n'est pas mince. Egalement éditeur, il a la lourde tâche de conduire les différents reportages à bon port. Arrivé sur le parc technique vers 10 h 30, sa journée sera longue. Et elle ne laissera que peu de place à la détente : une pomme (doping journalistique) et ça repart ! Hommes de l'ombre, les techniciens, qui tiennent un rôle essentiel dans cette grosse organisation, sont sur le pied de guerre dès l'aube. Pour certains, il est 6 h 30 quand ils déroulent les premiers câbles. Aucun problème technique ne sera à signaler, si ce n'est une marche vacillante adossée au camion, qui mettra à terre Manu, un des monteurs. Pour le reste, la journée se passe sans encombre. Le téléspectateur n'y verra que du feu. Celui d'une arrivée explosive où Geert Steegmans, bien malgré lui et bien au-dessus de la masse, volera la vedette à Boonen. Pour le service des sports de la RTBF, c'est bingo ! Laurent Bruwier, l'analyste vélo de la chaîne, sprinte pour aller chercher l'invité de la deuxième partie d' A bicyclette, le bienheureux Patrick Lefevere. La veille, la chaîne avait déjà joué au mage en invitant Marc Sergeant, directeur sportif des Predictor Lotto, tout auréolé du succès de Robbie Mc Ewen. Michel Lecomte, venu saluer ses troupes pour l'étape belge, pouvait s'enorgueillir d'une belle réussite. par thomas bricmont