Drazen Brncic (30 ans) est en Belgique depuis un mois: il s'est fait soigner à Liège pour une entorse du genou et s'entraîne actuellement avec le préparateur physique de Visé. L'été dernier, il a quitté l'AC Milan pour passer chez le voisin de l'Inter. "L'AC a acheté Pirlo à l'Inter pour 600 millions... plus Brncic. Les dirigeants de l'Inter m'ont fait signer jusqu'en 2003 et ils ont augmenté le contrat q...

Drazen Brncic (30 ans) est en Belgique depuis un mois: il s'est fait soigner à Liège pour une entorse du genou et s'entraîne actuellement avec le préparateur physique de Visé. L'été dernier, il a quitté l'AC Milan pour passer chez le voisin de l'Inter. "L'AC a acheté Pirlo à l'Inter pour 600 millions... plus Brncic. Les dirigeants de l'Inter m'ont fait signer jusqu'en 2003 et ils ont augmenté le contrat que j'avais à l'AC. Pour cette saison, ils avaient prévu de me louer, comme une dizaine d'autres joueurs. Ils ont presque tous trouvé de l'embauche, mais je suis resté sur le carreau". Après avoir refusé des offres de quatre clubs de D2 italienne mais aussi de St-Etienne, Brncic pense à présent que sa situation va s'éclaircir: il retourne en Italie ce vendredi et devrait signer à Ancône, une autre équipe de Série B. "C'est tentant. Ancône joue la tête du classement et a de grandes ambitions. Cette équipe pratique un football attractif, dans un superbe stade et devant un public nombreux. Ses dirigeants me voient comme un titulaire quasi certain et ils m'ont déjà parlé d'un éventuel transfert définitif. Le seul problème, c'est que je ne serai pas qualifié avant le début janvier". Ancône serait le sixième club italien du médian croate (naturalisé belge) depuis son départ de Charleroi en juin 98. Il est passé par la Cremonese, Monza, l'AC Milan, Vicenza (où il fut prêté en cours de saison dernière), l'Inter et à présent Ancône. "Je n'ai plus beaucoup joué depuis un an, mais on ne pourra jamais rayer de ma carte de visite deux des plus grands clubs du monde: l'AC et l'Inter", rigole-t-il. Son grand regret est d'avoir quitté l'AC en janvier dernier pour Vicenza, où pour la première fois de sa carrière, il se disputa avec un entraîneur. "Deux semaines après mon départ, Zaccheroni était remplacé par Maldini. Et les deux joueurs qui me barraient, Boban et Leonardo, se sont blessés. J'aurais probablement eu ma chance avec Maldini car il y a eu une vraie hécatombe dans l'entrejeu". Avec les Rossoneri, Brncic a dû se contenter d'une apparition en championnat, 3 matches de Coupe d'Italie et 5 minutes en Ligue des Champions. (P. Danvoye)