Bon dernier de Ligue 1 avec 13 points au compteur en 27 journées, Toulouse vit une saison absolument cauchemardesque. Le club d' Aaron Leya Iseka comptabilise actuellement le plus petit total de points des cinq grands championnats européens, et a vraisemblablement déjà réservé son ticket pour la Ligue 2 la saison prochaine. Avec encore 11 journées de championnat à purger.
...

Bon dernier de Ligue 1 avec 13 points au compteur en 27 journées, Toulouse vit une saison absolument cauchemardesque. Le club d' Aaron Leya Iseka comptabilise actuellement le plus petit total de points des cinq grands championnats européens, et a vraisemblablement déjà réservé son ticket pour la Ligue 2 la saison prochaine. Avec encore 11 journées de championnat à purger. Et pourtant, tout n'avait pas si mal commencé pour les Toulousains. Après cinq journées, le Téfécé pointait à la 10e place, avec 8 points sur 15 possibles. Cinq journées plus tard, le club de la Ville Rose se relancait suite à un premier passage délicat, grâce à un succès arraché face à Lille. La suite ? Une catastrophe, tout simplement. Peu de qualificatifs suffisent pour décrire les performances des joueurs depuis la victoire face au LOSC. Tout d'abord, une série de 11 défaites consécutives, entre le 27 octobre 2019, et le 1er février 2020. Les supporters toulousains sont même passés à une défaite de voir leurs protégés égaler le record de revers consécutifs dans le championnat français. Sur ses 17 derniers matches, le Téfécé a pris quatre fois plus de cartons rouges que de points (quatre expulsions contre un petit point en 17 matches ! ). Et comme si cela ne suffisait pas, Toulouse a subi une véritable humiliation avec une élimination d'entrée en Coupe de France, face à Saint-Pryvé Saint-Hilaire, modeste club de quatrième division française (National 2). Déroute à laquelle le coach, Antoine Kombouaré, n'a pas survécu. Le Français a été limogé et remplacé par l'ancien coach de l'équipe réserve, Denis Zanko, en tout début d'année 2020. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne connaît pas meilleur sort actuellement. En huit rencontres disputées, il n'a glané qu'un petit point, même si ce nul contre Amiens a permis de stopper la série de 11 défaites. Après le revers face à Rennes le week-end dernier, Toulouse reste sur 17 matches sans victoire, et se rapproche dangereusement du triste record établi par Troyes en 2015/2016, soit 21 rencontres consécutives sans connaître le moindre succès en Ligue 1.