Cette fois, les choses sérieuses commencent pour les Diables Rouges : le premier match éliminatoire de la Coupe du Monde 2006 est fixé à samedi prochain, contre la Lituanie. Pour aborder ce rendez-vous, Aimé Anthuenis a pré-sélectionné les 20 joueurs qui avaient effectué le déplacement à Oslo. On l'a dit : la période des essais est terminée. Le coach fédéral a eu suffisamment de matches amicaux pour former un groupe s...

Cette fois, les choses sérieuses commencent pour les Diables Rouges : le premier match éliminatoire de la Coupe du Monde 2006 est fixé à samedi prochain, contre la Lituanie. Pour aborder ce rendez-vous, Aimé Anthuenis a pré-sélectionné les 20 joueurs qui avaient effectué le déplacement à Oslo. On l'a dit : la période des essais est terminée. Le coach fédéral a eu suffisamment de matches amicaux pour former un groupe solidaire. " J'ai confiance dans ce groupe, et tous ces joueurs ont démontré, au fil de la campagne de préparation, qu'ils méritaient leur place en équipe nationale ", justifie-t-il. Petit problème : sur ces 20 joueurs, huit ne sont pas des titulaires incontestés dans leur club : ErwinLemmens, TristanPeersman, JelleVanDamme, WesleySonck, ThomasBuffel, TomSoetaers, LuigiPieroni et AnthonyVandenBorre. " Ces joueurs ont effectué la préparation avec leur club, et en ce stade précoce de la saison, ils devraient donc être au point conditionnellement ", estime le sélectionneur. " Leur manque de compétition ne deviendrait réellement problématique que si cette situation se prolongeait. A l'heure actuelle, je considère qu'ils reçoivent en équipe nationale l'occasion de démontrer à leur entraîneur de club qu'ils méritent mieux qu'un statut de réserviste. Ils devraient donc être particulièrement motivés ". Anthuenis a également abordé les points qui avaient été soulignés après le match en Norvège et qui avaient également été relevés par GeorgesHeylens. " On prend trop de buts sur phases arrêtées ? C'est exact, mais les entraîneurs du monde entier essaient depuis la nuit des temps d'éviter ce genre de buts. Il y a toujours des attaquants adverses qui parviennent à se démarquer du marquage dont ils font l'objet. Parfois, il faut pouvoir reconnaître leurs mérites également. Il n'y a que ceux qui n'assistent pas aux entraînements qui pensent qu'on ne travaille pas cet aspect-là. Si je compte modifier mon dispositif, par rapport au match d'Oslo, pour affronter la Lituanie qu'il faudra battre à tout prix ? Pour certains, selon que MboMpenza évolue à droite ou comme soutien d'attaque, on est offensif ou défensif. Cela n'a rien à voir, cela dépend de l'animation du système ". (D. Devos)