La situation de l'international anglais (37 sélections) est intenable depuis un certain temps. Après une bonne préparation et des débuts prometteurs sous la direction du manager portugais Nuno Espírito Santo, six titularisations lors des six premières journées de Premier League, le sort réservé à Dele Alli a c...

La situation de l'international anglais (37 sélections) est intenable depuis un certain temps. Après une bonne préparation et des débuts prometteurs sous la direction du manager portugais Nuno Espírito Santo, six titularisations lors des six premières journées de Premier League, le sort réservé à Dele Alli a changé suite à l'arrivée d' Antonio Conte (52 ans) début novembre. Comme sous la férule de José Mourinho, de novembre 2019 à avril 2021, le droitier n'a plus voix au chapitre. L'Italien n'a guère accordé de temps de jeu à Alli, transféré en 2015, à 18 ans, du MK Dons. En championnat, il est royalement entré deux minutes en action lors de la courte victoire 2-1 contre Leeds United. Il a été titulaire une fois, en Conference League contre les Slovènes du NS Mura. Tottenham a alors procédé en 3-4-2-1 et Alli a évolué aux côtés de Bryan Gil dans le dos du capitaine Harry Kane, mais il a été remplacé dès la 54e. La descente aux enfers de Dele Alli a commencé il y a deux ans après le limogeage de Mauricio Pochettino. Ce n'est donc pas par hasard qu'on évoque une éventuelle location au PSG, même si la presse britannique fait aussi état de l'intérêt de Newcastle United. En octobre 2020 puis en janvier dernier, le président Daniel Levy s'est opposé au transfert du médian à Paris mais depuis, il a changé d'avis. Fabio Paratici (ex-Juventus), directeur général de Tottenham depuis le mois de juin, ne s'oppose pas non plus à l'idée d'envoyer Alli retrouver la forme dans une autre formation.