Le jeu de tête

Il possède un jeu de tête de très bon niveau par rapport à son déficit de taille : c'est dû principalement à sa détente et à son timing. Le fait d'être constamment en mouvement lui permet également de se libérer du marquage adverse et sa volonté ainsi que son sens du but font alors la différence. A l'arrêt, il est beaucoup moins performant et souffre des centimètres qu'il concède souvent à son opposant direct.8/10
...

Il possède un jeu de tête de très bon niveau par rapport à son déficit de taille : c'est dû principalement à sa détente et à son timing. Le fait d'être constamment en mouvement lui permet également de se libérer du marquage adverse et sa volonté ainsi que son sens du but font alors la différence. A l'arrêt, il est beaucoup moins performant et souffre des centimètres qu'il concède souvent à son opposant direct.8/10Son adaptation rapide témoigne d'une faculté d'intégration exemplaire. Sur le terrain, sa volonté, sa ténacité et son envie de victoire collent parfaitement avec la mentalité légendaire du club. Son altruisme a aussi boosté son intégration. Il était le symbole de l'Atlético Madrid et son idole et c'est après de nombreuses années d'hésitations qu'il a décidé de quitter son club de toujours. Une mûre réflexion ainsi que des promesses non tenues de monter une équipe de tout premier ordre, ont fini par persuader ce joueur d'une loyauté exemplaire d'aller voir ailleurs. 8,5/10Dès ses premiers matches à Liverpool, il s'est distingué par un jeu en perpétuel mouvement. Doté d'une excellente condition physique, il est sans cesse à l'affût et il constitue un véritable poison pour les défenses adverses tant son volume de jeu est impressionnant. Ses appels incessants créent des brèches pour ses coéquipiers qui ne se privent pas de profiter de son incessant travail.8/10Surnommé en Espagne El Niño et The Kid en Angleterre, il n'est pourtant pas ce que l'on peut appeler un enfant ou un format de poche. Avec son 1,83 m et ses 70 kg, il n'est pas non plus dans la catégorie des attaquants déménageurs mais plutôt du type élancé. Sa détente lui permet de rivaliser avec les meilleurs défenseurs et son poids lui facilite vitesse et déplacements. Sa masse musculaire est plus que correcte sans toutefois entrer dans la catégorie des joueurs ayant augmenté leur force musculaire de façon spectaculaire et... suspecte. 7/10 C'est vraiment son très grand point fort tant au niveau de l'explosivité que de la vitesse de course sur 30-40 m. Alors qu'il connaissait ses qualités de course, son coach Rafael Benitez a été surpris de son adaptation fulgurante et ses appels en profondeur incessants font le bonheur des Reds. En contre-attaque, il est quasiment inarrêtable d'autant plus que son entente avec Steven Gerrard est presque parfaite notamment dans la verticalité. A Liverpool, on le compare déjà à Ian Rush, une des figures emblématiques du club, même si les époques sont incomparables. 9/10 C'est également un de ses points forts. Qu'il joue seul en pointe, en duo ou en appui, il se place parfaitement pour offrir différentes possibilités à ses partenaires qui se régalent d'une/deux, de jeu en triangle ou encore de relais. Sans oublier bien entendu la passe profonde qu'il sollicite souvent par ses appels vers l'avant, sa grande spécialité. Mais l'endroit où il sent le mieux le jeu et où son placement est véritablement excellent, c'est dans les 16 mètres. Quant à son positionnement défensif, il se replace très bien pour couper les angles. 8,5/10Il ne fait certainement pas partie des plus grands techniciens. Mais auteur de 25 buts cette saison avant le dernier week-end, il fait preuve de qualités techniques intéressantes. Utilisant surtout son pied droit, il est capable d'enchaîner les dribbles de son deuxième pied également. Il se sert surtout de sa technique en mouvement. 7,5/10Il possède une frappe sèche : la marque de fabrique des meilleurs attaquants. Il se débrouille plus que correctement du pied gauche mais c'est du droit qu'il fait le plus de ravages. Il ne tente pas souvent sa chance de très loin et c'est dans les 20 derniers mètres que ses enchaînements contrôle-frappe sont les plus dévastateurs. Il est passé maître dans la vitesse avec laquelle il pivote avant de décocher un missile. Il ne possède pas une frappe lourde mais profite de l'instantané de ses tirs. 8/10PAR éTIENNE DELANGRE