1. ERNST HAPPEL

NÉ LE 29 NOVEMBRE 1925
...

NÉ LE 29 NOVEMBRE 1925 DÉCÈS : 14 NOVEMBRE 1992 Club Bruges (74-78), Standard (79-81) Palmarès : 3 titres (1976, 1977, 1978), 2 coupes (1977, 1981) L'entraîneur : sur une voie de garage à Séville, il fut recommandé au Club Bruges par Henk Houwaart, qui avait travaillé sous ses ordres à ADO La Haye. Un an et demi plus tard, le joueur hollandais fut lui-même remercié pour services rendus. Une sélection naturelle. Tout le monde devait travailler avec l'Autrichien et celui qui ne suivait pas pouvait dégager. Der Ernst se sentait intouchable, suivait sa route sans se soucier des autres, avait mis le bourgmestre Michel Van Maele à la porte de son vestiaire et instauré immédiatement un nouveau système de payement : contrats minimums assortis de primes importantes. Happel et Bruges, c'est une longue histoire d'amour : trois titres consécutifs, une finale de coupe mémorable assortie d'une victoire face à Anderlecht et deux finales européennes. Il savait exactement comment s'y prendre pour motiver ses joueurs et menaça un jour Georges Leekens d'une amende de 5.000 francs (125 €) s'il franchissait la ligne médiane. Leekens, que Happel surnommait " La grande catastrophe " marqua et regarda Happel en grimaçant. Happel riait sous cape. C'était un chef d'orchestre impénétrable et souvent solitaire. Comme à Panathinaikos, où il s'était enfermé seul dans sa chambre avec une grande bouteille de cognac. Un homme sobre à l'image un peu triste qui quitta le Club après 54 mois en disant : Meine Herren, danke schön und auf Wiedersehen.NÉ LE 7 OCTOBRE 1921 DÉCÈS : 6 DÉCEMBRE 2004 Saint-Trond (59-66) Diables Rouges (60-68, adjoint), Diables Rouges (68-76), Anderlecht (76-79), Standard (81-84), Racing Jet (85-87, directeur technique/entraîneur), Anderlecht (88-89), Anderlecht (95) Palmarès : 2 titres (1982, 1983), 2 coupes (1988, 1989), Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe (1978), Super Coupe d'Europe (1976, 1978). L'entraîneur : il a appris son métier au Staaien, où il interdisait au jardinier de rouler le terrain lorsque les techniciens d'Anderlecht débarquaient. Parfois machiavélique, il avait manigancé l'affaire de corruption Standard-Waterschei, demandant à Eric Gerets de contacter Roland Jansen pour arranger le match. Une page noire d'une carrière impressionnante. Avec sa Belga en bouche et son grand imperméable, il ressemblait à l'inspecteur Columbo et était au moins aussi distrait que l'original. Un jour, il avait quitté l'ascenseur un étage trop tôt, était rentré dans un appartement, s'était installé dans un fauteuil et avait commencé à lire le journal jusqu'à ce qu'une femme sorte de la cuisine et lui demande ce qu'il faisait là. Souvent caricaturé, il connut un succès énorme. NÉ LE 27 MARS 1947 FC Malines (86-89), Anderlecht (89-92), Standard (97), FC Malines (00-01) Palmarès : 2 titres (1989, 1991), 1 coupe (1987), Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe (1988), Super Coupe d'Europe (1988). L'entraîneur : en deux ans, il a mené une équipe de province à la victoire en Coupe des Coupes et en Super Coupe d'Europe. Une marche triomphale dont le Hollandais est encore très fier aujourd'hui. Après trois saisons à l'Ajax, il n'était pourtant pas très chaud à l'idée de rejoindre la Belgique. John Cordier, patron de Telindus, finit par le convaincre en lui donnant carte blanche pour bâtir son équipe. De Mos faisait les transferts, dictait sa loi et provoquait ses joueurs, les faisant sortir de leur zone de confort. Il mit également sur pied un encadrement professionnel. Il était extrêmement superstitieux et ses manies provoquaient l'hilarité au sein du groupe des joueurs. Un jour, il obligea le chauffeur du car à s'arrêter pendant une demi-heure devant un restaurant parce que, l'année précédente, son collègue s'était trompé de chemin et s'était arrêté durant 30 minutes au même endroit. NÉ LE 18 MAI 1954 FC Liège (92-94), Lierse (94-97), Club Bruges (97-99) Palmarès : 2 titres (1997, 1998) L'entraîneur : Il a surpris tout le monde avec le Lierse, a confirmé avec le Club Bruges puis est parti à l'étranger, remportant encore deux titres avec le PSV, un avec Galatasaray, un en Arabie Saoudite et un au Qatar. Il repense souvent avec émotion à son passage au Lierse, où les jeunes joueurs craignaient de devoir travailler avec un entraîneur distant et hautain. Quelques jours après son arrivée, le Lion de Rekem les emmenait dans un café d'étudiants de Louvain et dansait sur les tables avec eux. Il défendait ses hommes en toutes circonstances et, après la défaite 1-6 face à Anderlecht, il mit le président Freddy Van Laer à la porte du vestiaire. Il savait se montrer dur lorsqu'il le fallait et prévenant à d'autres moments, sa force était de former un groupe. Un jour, en se rendant au Stade Constant Vanden Stock, Bruges apprit qu'il était déjà champion. Au restaurant, Gerets commanda des bouteilles de champagne mais quelques heures plus tard, ses joueurs s'imposaient 0-1 à Anderlecht. NÉ LE 6 DÉCEMBRE 1922 DÉCÈS : 1ER AOÛT 2003 Beveren (66-69), Union (69-73), Antwerp (73-76), Diables Rouges (76-89), Diables Rouges (90-91) Palmarès :- L'entraîneur : Il a mené les Diables Rouges en finale de l'EURO 1980 en Italie (défaite 2-1 face à l'Allemagne de l'Ouest) et en demi-finale de la Coupe du monde 1986 au Mexique (défaite 2-0 face à l'Argentine). Quelques mois plus tôt, lorsque la Belgique s'était qualifiée pour le Mondial, il avait refusé une offre mirobolante du Real Madrid. NÉ LE 29 AVRIL 1959 Gand (99-00), Club Bruges (00-05), Gand (07-08), Lierse (11), Gand (11-12) Palmarès : 2 titres (2003, 2005), 2 coupes (2002, 2004) L'entraîneur : un homme très simple qui fut quinze fois international norvégien mais voulait faire mieux en tant qu'entraîneur. Il a débarqué à Gand après avoir pris contact avec Ivan De Witte alors qu'il cherchait un lieu de stage pour Rosenborg. Il a introduit les lignes de course dans le football belge et n'avait pas son pareil pour faire rire tout le monde. NÉ LE 30 JUIN 1933 DÉCÈS : 24 JUIN 2011 Anderlecht (80-82), Standard (98-00) Palmarès : 1 titre (1981) L'entraîneur : Assidu et fanatique, il pouvait exploser de colère. Sa méthode ne laissait aucune place à la flexibilité. Les joueurs l'appréciaient pour son approche fraîche et novatrice mais les médias le cataloguaient parmi les entraîneurs destructifs, notamment parce qu'il osait aligner cinq défenseurs lorsqu'il entraînait Anderlecht, le temple du football académique. Il était partisan du pressing, un concept qu'il avait découvert à Yougoplastika, le club de basket légendaire de Split. NÉ LE 10 AVRIL 1952 RWDM (88-91), Club Bruges (91-97), Mouscron (97-02), Anderlecht (02-05), Genk (05-08), Zulte Waregem (10-11) Palmarès : 3 titres (1992, 1996, 2004), 2 coupes (1995, 1996). L'entraîneur : Il est arrivé au Club Bruges à la fin de sa carrière de joueur et lui a apporté deux titres et deux coupes. Cet homme de principes constitue une exception dans un monde du football où l'égoïsme règne en maître. Il n'a entraîné que trois clubs en quatorze saisons mais le changement du paysage footballistique a compliqué sa tâche, l'influence sans cesse plus importante du monde extérieur minant l'unité des groupes. NÉ LE 16 NOVEMBRE 1948 Antwerp (84-85), Anderlecht (86-87), Standard (91-93), Anderlecht (97-98) Palmarès : 2 titres (1986, 1987), 1 coupe (1993). L'entraîneur : Il est passé deux fois par Anderlecht où il a fait sensation en affirmant que ses joueurs ne maîtrisaient pas l'abc du football et a mis ouvertement en cause le rendement de Pär Zetterberg. Il a été limogé après un 6-0 à Westerlo. Révolutionnaire au Standard, il fut l'un des premiers à aligner deux défenseurs centraux en ligne (André Cruz et Stéphane Demol). NÉ LE 25 MAI 1936 DÉCÈS : 5 FÉVRIER 1985 Waregem (72-74), Lierse (74-75), Anderlecht (75-76), Waregem (79-81), Lierse (82-83) Palmarès : Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe (1976) L'entraîneur : A Waregem, il avait fait peindre les murs du vestiaire en rouge, couleur symbolisant l'esprit guerrier. Ce philosophe s'inspirait des oeuvres de Simone de Beauvoir. Il offrit à Anderlecht sa première Coupe d'Europe mais constata avec tristesse qu'on n'avait fait appel à lui que pour assurer la transition. Après son limogeage au Lierse, il entra dans la communauté Baghwan et changea de nom, se faisant appeler Shunyam Avyakul. NÉ LE 10 NOVEMBRE 1933 Cercle Bruges (67-72), Antwerp (72-73), Anderlecht (73-75), Beveren (75-78), Lokeren (78-79), Anderlecht (79-80), Beveren (81-84), Standard (88-89) Palmarès : 2 titres (1974, 1983) ; 3 coupes (1974, 1975, 1978) L'entraîneur : Il a grandi à Zottegem, où il a effectué ses débuts après avoir décroché sa licence en éducation physique. Très professionnel, il s'est révélé au Cercle, qu'il a fait monter de D3 en D1 en quatre ans. En 1974, il a combiné la course au titre avec Anderlecht et son métier d'enseignant. Plus tard, il fut fait citoyen d'honneur de la ville de Trabzon. NÉ LE 21 DÉCEMBRE 1943 Lokeren (85-87), Charleroi (87-88), Lokeren (88-93), Germinal Ekeren (93-94), Waregem (94-95), Genk (95-99), Anderlecht (99-02), Diables Rouges (02-05), Lokeren (06), Germinal Beerschot (08-09), Lierse (10) Palmarès : 3 titres (1999, 2000, 2001), 1 coupe (1998) L'entraîneur : Ce travailleur savait que sa seule chance de s'imposer parmi les entraîneurs était de bosser deux fois plus. Il avait été formé à l'ombre de Daknam, entraînant les juniors UEFA de Lokeren en 1980. Ce n'est que cinq ans plus tard, lorsqu'il devint T1, qu'il renonça à son boulot à l'université de Gand. NÉ LE 24 JANVIER 1959 Standard (01-02, 06-08), Gand (08-10), Club Bruges (13-.. ) Palmarès : 1 titre (2008), 1 coupe (2010) L'entraîneur : Il semblait promis à une carrière de dirigeant (directeur technique au Standard, président de la Commission technique de l'Union belge) mais s'est laissé convaincre d'entraîner et a ramené au Standard le titre que le club attendait depuis 25 ans. Il est perfectionniste et exigeant. Tacticien, il aime les joueurs intelligents. Il contrôle tout mais est parfois desservi par son côté soupe-au-lait. NÉ LE 23 SEPTEMBRE 1932 Anderlecht (71-72), Club Bruges (82-84), Antwerp (86-89), Standard (89-90), Antwerp (96-98) Palmarès : 1 titre (1972), 1 coupe (1972) L'entraîneur : Quand il était petit, il vendait du hareng à Maastricht. Il effectua ses débuts à 34 ans... en équipe nationale des Pays-Bas, où il écarta Johan Cruijff de l'équipe. Comme il s'adressait aux joueurs et aux journalistes de façon formelle et distinguée, on l'avait rebaptisé Sir Georg. C'était un apôtre de la discipline et Toni Schumacher disait qu'avec lui, même les mouches du vestiaire volaient toutes dans la même direction. NÉ LE 22 DÉCEMBRE 1932 Cercle Bruges (72-77), Lokeren (77-78), Club Bruges (79-80), Gand (80-81), Cercle Bruges (82-83), Waterschei (83-84), Gand (84-86), Courtrai (87-88), Cercle Bruges (88-91), Alost (91-92) Palmarès : 1 titre (1980) L'entraîneur : Ce fabricant de meubles diplômé est arrivé au CS Bruges en 1972 après avoir été l'adjoint de Rinus Michels à l'Ajax. Exigeant et novateur, ses entraînements étaient très variés. NÉ LE 21 OCTOBRE 1948 RWDM (81, joueur-entraîneur), Lierse (84-86), Beveren (89-92), Courtrai (92), Anderlecht (93-95, 95-97), Gand (97-98), Genk (00), Standard (06), FCV Dender (07-09) Palmarès : 3 titres (1993, 1994, 1995), 2 coupes (1994, 2000) L'entraîneur : Passionné de football, il n'entraîne plus mais reste omniprésent comme consultant TV. Homme au grand coeur, il a vendu son Soulier d'Or aux enchères pour SOS Village d'Enfants. NÉ LE 28 OCTOBRE 1956 FC Malines (97-98), Anderlecht (98-05, adjoint), Anderlecht (05- 07), Diables Rouges (08-09, adjoint), Diables Rouges (09), Genk (09-11), FC Malines (14). Palmarès : 3 titres (2006, 2007, 2011) L'entraîneur : Il fut deux fois champion avec Anderlecht, le club de son coeur, démissionna en équipe nationale belge et offrit le titre au Racing Genk au terme d'un match mémorable face au Standard. Après un match de qualification pour la Ligue des Champions, il prit congé de ses joueurs à l'aéroport de Haifa et mit le cap sur Al-Jazira. NÉ LE 31 AOÛT 1945 Courtrai (79-83), Cercle Bruges (83-84), Club Bruges (84-89), Courtrai (89-90), Cercle Bruges (91-93), Waregem (94), Harelbeke (94-00), Gand (00), Antwerp (02-03), Saint- Trond (06-07) Palmarès : 1 titre (1988), 1 coupe (1986) L'entraîneur : Après avoir amené le Club Bruges en demi-finale de Coupe d'Europe en pratiquant un football attractif, il n'a plus jamais travaillé au plus haut niveau. NÉ LE 18 MAI 1949 Cercle Bruges (84-87), Anderlecht (87-88), Courtrai (88-89), Club Bruges (89-91), FC Malines (91- 92), CS Bruges (93-94), Charleroi (94-95), Mouscron (95-97), Diables Rouges (97-99), Lokeren (99-01), Mouscron (03-04), Gand (04- 07), Lokeren (07-09), Courtrai (09-10), Diables Rouges (10-12), Club Bruges (12). Palmarès :1 titre (1990), 2 coupes (1985, 1991). L'entraîneur : Il a débuté au CS Bruges à l'âge de 35 ans et a directement remporté la Coupe. Il entraîne actuellement la Tunisie : c'est son 21e contrat en 30 ans. NÉ LE 26 AOÛT 1939 Winterslag (74-75), Standard (76-79), Winterslag (79-81), Lokeren (81-83), FC Liège (83-92), Sporting Charleroi (92-94), Standard (94-96), Sporting Charleroi (97-99), Diables Rouges (99-02), Standard (02), FC Brussels Palmarès : 1 coupe (1990) L'entraîneur : Premier coach fédéral wallon, il aura partagé avec Guy Thys, ancien sélectionneur des Diables Rouges lui aussi, à la fois la science du football et les bons cigares. Surnommé le Mage pour avoir réussi au-delà des espérances à Liège tout comme à Charleroi, son premier tour de force fut de faire de Winterslag, le premier club qu'il a entraîné un véritable giant-killer. NÉ LE 5 MAI 1941 Lokeren (79-81), Beringen (81), Beringen (81-83), Waregem (83-89), Ekeren (90-93), Antwerp (93-95), Aalst (97-98) Palmarès : - L'entraîneur : Il n'a jamais travaillé dans un grand club mais a fait vivre de belles aventures à des club modestes comme Lokeren et Waregem. Ses méthodes spartiates ont réveillé les joueurs de Waregem. Pami ses mérites, on notera la reconversion, notamment, de Vital Borkelmans, un extérieur gauche, au poste d'arrière latéral gauche, où il a fait une jolie carrière. NÉ LE 11 MARS 1953 Standard (08-10) Palamarès : 1 titre (2009) L'entraîneur : Ce fils de Hongrois qui a grandi sous le régime communiste roumain avait appris à ne faire confiance à personne d'autre qu'à lui-même. Il était l'exemple même de l'entraîneur classique qui s'occupe de tout et ne délègue rien. Ses analyses étaient limpides, il mettait le doigt sur la plaie sans détour. NÉ LE 2 OCTOBRE 1943 Anderlecht (82-85), RWDM (87-89, directeur tech- nique), Diables Rouges (91-96) Palmarès : 1 titre (1985), Coupe UEFA (1983) L'entraîneur : Au début des années 1980, il joua dans le film Escape to Victory de John Houston aux côtés de Pelé, Bobby Moore, Osvaldo Ardiles, Sylvester Stallone, Michael Caine et Max Von Sydow. A la fin de sa carrière de joueur à Alost (1979), il travailla chez Brésor, la petite entreprise de torréfaction de café appartenant à Georges Denil, le délégué d'Anderlecht. Il racheta définitivement l'affaire en 1990. L'année suivante, il reprenait en mains l'équipe nationale. NÉ LE 16 JUIN 1922 DÉCÈS : 7 JUILLET 2011 Beveren (78-81), Gand (81-84) Palmarès : 1 titre (1979), 1 coupe (1984) L'entraîneur : Un homme très doux qui n'avait pas son pareil pour décortiquer un match. Après un passage par plusieurs clubs flandriens dans les années 50, il écrivit une des plus belles pages de l'histoire du football belge avec Beveren, surnommé le petit Anderlecht. Il combinait le football au plus haut niveau avec un métier de professeur d'éducation physique à Bruges. NÉ LE 25 JUILLET 1953 Diables Rouges (96-99, adjoint), La Louvière (01-04), Genk (04-06, directeur technique), Lokeren (06), Mouscron (07), Anderlecht (07, adjoint), Anderlecht (07-12). Palmarès : 2 titres (2010, 2012), 2 coupes (2003, 2008). L'entraîneur : Lorsqu'il était à La Louvière, Pietro Allatta le prit à la gorge, exigeant que Silvio Proto (20 ans) soit aligné. Il a quitté le métier à l'été 2014 afin de s'occuper de ses parents. NÉ LE 5 AOÛT 1947 Genk (01-04) Palmarès : 1 titre (2002) L'entraîneur : Il était inconnu lorsqu'il a débarqué à Genk, qu'il a emmené au titre grâce à des entraînements de trois ou quatre heures par séance. Il invitait les joueurs et leur famille chez lui mais était aussi très exigeant. Sur le mur du vestiaire, il avait écrit : Le football est un métier. Il incitait aussi les mamans, épouses et fiancées des joueurs à veiller à l'alimentation de ceux-ci. NÉ LE 1ER JUIN 1964 FC Malines (06-10), Lokeren (10-.. ) Palmarès : 2 coupes (2012, 2014) L'entraîneur : Formé à la frontière belgo-néerlandaise, il est le chef de file des entraîneurs belges. Il aime les structures et se rend chaque mercredi au marché de Lommel où il avale un hareng saur. C'est une habitude qu'il a prise à Geel après un 3 sur 27 : il avait suffi d'un hareng pour que l'équipe joue mieux... NÉ LE 11 OCTOBRE 1957 Zulte Waregem (01-10), Diables Rouges (09, adjoint), Gand (10-11), Belgique U21 (11), SV Zulte Waregem (11-.. ) Palmarès : 1 coupe (2006) L'entraîneur : un self made man qui a débuté avec les juniors de Harelbeke puis fut champion en P2, P1, Promotion, D3 et D4. Il ne lui manque qu'un titre en D1 et il l'a loupé d'un cheveu en 2013. NÉ LE 22 FÉVRIER 1969 Saint-Trond (04-05), Diables Rouges (09-12, adjoint), Diables Rouges (12- ?) Palmarès :- L'entraîneur : Après une expérience avortée à Schalke, il devint sénateur au MR avant de revenir à ses premières amours, à Saint-Trond, où il n'allait pas, non plus, s'inscrire dans la durée. Advocaat l'appela à ses côtés en équipe nationale, avant d'officier comme adjoint de Georges Leekens, puis de le remplacer, qualifiant les Diables Rouges pour la Coupe du monde 2014. Sous sa houlette, la Belgique a grimpé au 4e rang au ranking FIFA. NÉ LE 27 SEPTEMBRE 1947 Diables Rouges (09-10) Palmarès : - L'entraîneur : N'a fait qu'un bref passage par la Belgique mais a fait le ménage chez les Diables Rouges et n'a pas hésité à rappeler publiquement à l'ordre des noms comme Stijn Stijnen ou Vincent Kompany. Il a rompu son contrat après sept mois et est parti en Russie. Connu pour son avarice, il a ensuite débarqué au PSV où il était assis sur le banc avec son veston de la fédération russe... Une image qui a fait le tour du monde... NÉ LE 1ER AVRIL 1933 DÉCÈS : 26 MAI 2010 Club Bruges (71-73), Beringen (77-79), Cercle Bruges (79-82), FC Malines (82-85) Palmarès : 1 titre (1973) L'entraîneur : A offert au Club Bruges le titre qu'il attendait depuis 53 ans et a été limogé quelques mois plus tard après s'être épanché de façon peu élogieuse dans les journaux au sujet des administrateurs du club. Il reçut même un recommandé lui enjoignant de quitter la villa qu'il occupait. NÉ LE 22 JUILLET 1953 Gand (89-93), Standard (93-94), RWDM (94-95), Anderlecht (97), Genk (04-05), Diables Rouges (06-09) Palmarès : - L'entraîneur : Très à cheval sur les principes, c'est aussi un provocateur. Il attisait les conflits avec les dirigeants, les arbitres et les journalistes, auquel il fut le premier à interdire l'accès au vestiaire lorsqu'il entraînait Gand. Elu Entraîneur de l'Année en 1991, il fut éjecté du Standard après un an et ne tint que quelques mois à Anderlecht. N'a plus retrouvé de travail depuis son limogeage en équipe nationale. NÉ LE 11 JUILLET 1951 Lierse (87-88), Diables Rouges (88-89, adjoint), Diables Rouges (89-90), St-Trond (90-91), Anvers (91-93), Gand (93-94), FC Malines (94-95), Lommel (96-98), Lierse (98-01), Beveren (06-07). Palmarès : 2 coupes (1992, 1999) L'entraîneur : Il fut limogé en équipe nationale après avoir été critiqué par le commentateur de la VRT Rik De Saedeleer. Il était susperstitieux. Comme ses joueurs s'étaient qualifiés à Bucarest, en 1/4 de finale de la C2, après avoir mangé des fish sticks, ils eurent droit au même menu jusqu'à la finale. Qu'ils perdirent face à Parme. NÉ LE 16 FÉVRIER 1964 Lokeren (00-02, adjoint), Courtrai (06-09), Genk (09), Courtrai (10-14), Gantoise (14-) Palmarès : - L'entraîneur : Ce consultant qui ne manie pas la langue de bois a un jour découvert un joueur (Istvan Backx) sur Google. Très fort tactiquement, il arrive à faire passer ses idées dans des clubs aux moyens limités. Il s'est planté à Genk mais a surpris en qualifiant Courtrai pour la finale de la Coupe de Belgique et est très apprécié à la Ghelamco Arena. NÉ LE 29 DÉCEMBRE 1971 Anderlecht (08-14, adjoint), Anderlecht (14-.. ) Palmarès : 1 titre L'entraîneur : A remis Anderlecht sur les rails après le limogeage de John van den Brom. Il entraîne comme il jouait, s'effaçant au profit du collectif. Il a établi des règles claires et a augmenté la qualité de l'entraînement. Pas étonnant quand on sait que cet Albanais du Kosovo arrivé à Genk en 1994 a bâti sa carrière sur le travail et la discipline. NÉ LE 24 OCTOBRE 1953 Club Bruges (11-12) Palmarès : - L'entraîneur : Peu d'entraîneurs ont fait aussi forte impression et ont été autant louangés par les joueurs en aussi peu de temps. Cet Allemand qui trouve toujours les mots justes a un jour comparé le métier d'entraîneur à celui de dompteur entouré de vingt lions qui n'attendent qu'un signe de faiblesse de sa part pour le dévorer. Cet entraîneur anticonformiste au regard perçant travaillait également les capacités mentales de ses joueurs. NÉ LE 8 AOÛT 1941 Seraing (83-84), Beerschot (89-90), Sporting Charleroi (90-92), Seraing (93-95), FC Malines (96-97) Palmarès :L'entraîneur : Il fut le premier entraîneur de l'année, à l'époque où notre magazine était encore un mensuel. A l'époque, il avait emmené le FC Sérésien à la 5e place en championnat grâce à un football virevoltant, emmené par des artistes brésiliens et africains. Passé à Lille, il emmena dans ses bagages deux internationaux belges : Erwin Vandenbergh et Philippe Desmet. Un autre coup dans le mille ! NÉ LE 23 SEPTEMBRE 1934 RWDM (76-77) Palmarès :L'entraîneur : Successeur de Félix Week à Molenbeek, il emmena les Coalisés à la 4e place en D1 ainsi qu'en demi-finale de la Coupe de l'UEFA en éliminant Schalke et Feyenoord. Tout au long de cette campagne européenne, la bande à Boskamp ne subit pas la moindre défaite. En demi-finale, l'Athletic Bilbao émerga finalement grâce à un but prépondérant à l'extérieur (1-1 au stade Machtens, 0-0 à San Mames). Après sa carrière, il entama une carrière de scout qui le mena au PSV et à Chelsea. L'homme peut notamment s'enorgueillir d'avoir amené Ronaldo et Romario au PSV. NÉ LE 6 JANVIER 1929 DÉCÈS : 2 JUIN 2000 Racing White (69-73), RWDM (73-76), Sporting Charleroi (76-78), Beringen (78-80) Palmarès : 1 titre (1975) L'entraîneur : Cet ancien sauteur en hauteur et gardien d'Anderlecht avait encaissé dix buts lors d'un déplacement à Manchester United en 1956. Homme très calme, il fut champion avec l'Union et le RWDM sans pratiquement dire un mot le long de sa ligne. Bon vivant, on disait de lui qu'il connaissait mieux les restaurants que ses adversaires. NÉ LE 19 JUIN 1967 Beveren (99-01), RWDM (01-02), Lierse (02-04), FC Brussels (04-05), La Louvière (05), Club Bruges (06-07), Lokeren (10), Racing Genk (2014) Palmarès : - L'entraîneur : Loué pour la qualité de ses entraînements, c'est un coach passionné et qui a une ligne de conduite. Il se vit offrir pour la première fois une belle chance en 2005 au Club Bruges mais les supporters l'ont pris en grippe. Il vient de signer à Dender, qui est déjà son 21e club depuis 1991, l'année où il débuta à Ganshoren. PAR LA RÉDACTION - PHOTOS: BELGAIMAGE