Tous les Belges amateurs de foot devraient présenter leurs excuses les plus plates au gardien japonais du Lierse, Eiji Kawashima, pour ce que des supporters (écrivons plutôt des hooligans) du Beerschot lui ont fait subir vendredi soir. Ces regrets s'adresseraient aussi à tous les Japonais. Crier " Fukushima " à maintes reprises au gardien est ignoble et indigne. Le Japon compte des milliers et des milliers de morts dans cette catastrophe.
...

Tous les Belges amateurs de foot devraient présenter leurs excuses les plus plates au gardien japonais du Lierse, Eiji Kawashima, pour ce que des supporters (écrivons plutôt des hooligans) du Beerschot lui ont fait subir vendredi soir. Ces regrets s'adresseraient aussi à tous les Japonais. Crier " Fukushima " à maintes reprises au gardien est ignoble et indigne. Le Japon compte des milliers et des milliers de morts dans cette catastrophe. L'arbitre a interrompu le match pour restaurer le calme mais aurait dû l'arrêter séance tenante. Selon nous, le club anversois devrait carrément perdre le match par forfait et jouer les trois suivants sur terrain neutre. Là, au moins, l'Union belge ferait preuve de fermeté. Car on en a assez des excuses des clubs du genre " il ne s'agit que d'une minorité de supporters... " Vive la tolérance zéro ! Autrement, on en arrive à une situation lâche et molle d'acceptation de choses inacceptables genre " ça fait partie du football... " Comme le dopage fait partie du cyclisme, sans doute ? Le Beerschot a un trop lourd passé en matière de racisme et autres horreurs. Il doit faire une grande lessive parmi ses supporters, trier les fans et les hooligans. Il y a quelques saisons, ces derniers s'en étaient pris au défenseur sénégalais du Standard Momo Sarr et le club avait dû payer une amende salée. La saison passée, c'est le gardien de La Gantoise - Bojan Jorgacevic - qui dû entendre des " Kosovo Kosovo " ; l'arbitre arrêta le match mais l'Union belge étouffa presque l'affaire en parlant de simple discrimination. On connaît le terreau politique qui peut exister à Anvers... Et quand, en plus, l'entraîneur en place -l'ineffable Jacky Mathijssen - est actuellement poursuivi par l'Union belge pour avoir lâché un " Toi aussi tu es Juif ?" à l'arbitre après un match amical perdu 0-3 contre le Maccabi Tel-Aviv, on a tout compris ! Le Beerschot est mal barré s'il est débordé aussi souvent par ses hooligans et quand son entraîneur en chef se révèle un si piteux exemple. Car c'est aussi de cela dont il s'agit. On espère que Mathijssen, un récidiviste de l'algarade avec les arbitres et des renvois en tribune, soit mis au frigo un bon bout de temps. Et idem avec José Mourinho. Non content de détruire parfois le football par son implacable froideur, il fait régulièrement la preuve de son manque de classe et de respect de ses adversaires. Mais la semaine dernière, dans le match retour de la finale de la Supercoupe d'Espagne, il s'est carrément conduit en hooligan. Quand ses joueurs se disputaient avec ceux du Barça, au lieu de les calmer, il va planter son doigt dans l'£il de l'adjoint catalan Tito Vilanova et puis se retourne comme un hypocrite, l'air de rien. Lamentable... Mourinho est le sournois parfait à tous points de vue. Autre preuve : quand Lio Messi et Dani Alves passent près de son banc, derrière leur dos il fait mine de s'éventer en grimaçant comme s'ils puaient. Il a aussi tenté de mettre un coup de pied à Cesc Fabregas... Avec l'infect Portugais, le Real Madrid a perdu une belle partie de son image. Le club le sait et prépare sa réaction. Et il s'agit d'un problème en plus sur les bras pour un football espagnol, outre la crise économique qui fait exploser la bulle du ballon rond. L'UEFA est consciente de tout ça : elle lutte certes pour le fair-play financier mais aussi pour le fair-play tout court et contre le hooliganisme. Ce n'est donc pas par hasard que suite à ses débordements dans le cadre de la demi- finale de CL Real- Barça, Mourinho a hérité d'une suspension de 5 matches (réduits à 4 fin juillet) et de 50.000 euros d'amende. Le Real a aussi dû payer 20.000 euros à l'UEFA pour des dérives de ses supporters. L'UEFA sait à quel point le comportement des coaches doit être analysé. L'Union belge doit l'être aussi dans l'affaire Mathijssen. Il s'agit d'un combat de tous les instants où il faut trancher avec courage. Autrement, les hooligans qui chantent " Les Wallons c'est du caca ! "passeront à l'acte comme à Cologne samedi passé, où des voyous ont lancé vers des supporters adverses des gobelets remplis d'excréments ? Ils se sont fait arrêter et c'est très bien. Mais dimanche, c'est Beerschot-Standard ! PAR JOHN BAETEToutes nos excuses à Eiji Kawashima.