" On reprend le programme de compétition sur BeTV avec Saturday Foot Fever et l'Europe des Onze lundi. Les mêmes formules mais dopées avec des infos, reportages et analyses supplémentaires. On en est ce week-end au troisième jour de Ligue 1 mais c'est aussi la reprise du championnat d'Angleterre sur BeTv et c'est celui qui passionne le plus nos abonnés. On comprend aisément pourquoi : c'est spectaculaire, émotionnant, intense sur le terrain et rendu de façon magique par la qualité des retransmissions britanniques. On y atteint ...

" On reprend le programme de compétition sur BeTV avec Saturday Foot Fever et l'Europe des Onze lundi. Les mêmes formules mais dopées avec des infos, reportages et analyses supplémentaires. On en est ce week-end au troisième jour de Ligue 1 mais c'est aussi la reprise du championnat d'Angleterre sur BeTv et c'est celui qui passionne le plus nos abonnés. On comprend aisément pourquoi : c'est spectaculaire, émotionnant, intense sur le terrain et rendu de façon magique par la qualité des retransmissions britanniques. On y atteint un niveau de réalisation exceptionnel qui rend honneur à des équipes des stars comme celles de Chelsea, Manchester United, Arsenal, Liverpool... On a vu des matches fabuleux la saison passée outre-Manche ! On y joue de plus en plus vite mais désormais avec une circulation parfaite. Le kick and rush, c'est terminé. La densité du jeu est magnifique et avec les images on ne perd rien. Je vois trois favoris d'office : le champion Chelsea et les deux lauréats des années précédentes, Arsenal en 2004 et Man U en 2003. Chelsea fait tout pour confirmer avec l'engagement d' Asier Del Horno (D, Bilbao) et Shaun Wright-Philips (M, Man City) en attendant toujours celui du milieu lyonnais Mickael Essien. Les Blues auront un effectif énorme et ce sera le problème numéro un de José Mourinho. Saura-t-il contenter tout le monde et la cohésion ne va-t-elle pas en souffrir ? Mais Mourinho est un dur. Il a déjà dit à ses joueurs qu'ils avaient intérêt à ne pas penser à la prochaine Coupe du Monde mais seulement au championnat. Il veut à nouveau être champion et si possible aller plus loin en Ligue des Champions. Arsenal, ce sera sans Patrick Vieira parti à la Juventus mais si Arsène Wenger a accepté, c'est qu'il a une idée derrière la tête... notamment celle d'attirer Olivier Dacourt. Les Gunners ont déjà attiré le médian biélorusse de Stuttgart Aleksandr Hleb et il y a encore de jeunes joueurs à développer pour continuer à assurer une ligne basée sur la vitesse, la technicité et le brio. Les leaders de l'équipe restent Thierry Henry (capitaine) et Fredrik Ljunberg. Ce sera en plus la dernière saison à Highbury puisque le club déménagera l'été prochain et on sent qu'Arsenal voudra commencer aussi sèchement que la saison passée et éviter de s'écrouler. A Manchester United, on a engagé Edwin van der Sar dans les buts et le médian coréen Ji-Sung Park du PSV mais laissé partir Philip Neville à Everton. C'est discret quand on sait que le club voulait engager Michael Ballack et Rafael van der Vaart mais que ces deux derniers n'ont pas été séduits par l'offre. Manchester û que l'on a vu la semaine dernière à l'Antwerp û devra donc surtout tabler sur la continuité pour espérer redevenir champion. Et là, Sir Alec Ferguson a toujours quelques belles cartes à jouer. La grosse question anglaise est évidemment de savoir où va se situer le vainqueur de la LC, Liverpool, qui a beaucoup transféré et sera à nouveau mené de main de maître par son coach Rafa Benitez ". Jean-François Remy