Un stade coquet en périphérie de Sclessin. Implanté sur une colline excavée de Saint-Nicolas, c'est là que se situe le stade de Buraufosse. A l'endroit où passaient les trains, autrefois, la vue est à couper le souffle et l'atmosphère magique.

Le RFC Tilleur y joua parmi l'élite entre 1964 et 67, et obtint son meilleur résultat en 1965 avec une cinquième place finale. La culbute, deux ans plus tard, ne fut pas la seule catastrophe : la même année, le toit de la tribune s'écroula en raison d'une épaisse couche de neige. Grâce à une action de solidarité des fans, le club recueillit suffisamment d'argent pour retaper l'ensemble. Mais sur le plan sportif, le mal était fait.

D'année en année, les Bleu et Blanc s'enfoncèrent tant et plus, au point de chercher leur salut dans plusieurs fusions. L'une d'entre elles permit au Royal Tilleur Football Club Liégeois de créer un nouvel engouement sur place.

Le 21 janvier 1996, ils furent ainsi près de 10.000 à se presser au stade lors de la visite en coupe de Belgique du RWDM. En raison des conditions imposées pour l'obtention de la licence, le club préféra s'acoquiner avec Seraing pour poursuivre une nouvelle fois sa route.

1895, 125 ans de patrimoine émotionnel - Van Loock / Van Loock - Éditions Van Halewyck. En vente sur le webshop de la RBFA
Un stade coquet en périphérie de Sclessin. Implanté sur une colline excavée de Saint-Nicolas, c'est là que se situe le stade de Buraufosse. A l'endroit où passaient les trains, autrefois, la vue est à couper le souffle et l'atmosphère magique. Le RFC Tilleur y joua parmi l'élite entre 1964 et 67, et obtint son meilleur résultat en 1965 avec une cinquième place finale. La culbute, deux ans plus tard, ne fut pas la seule catastrophe : la même année, le toit de la tribune s'écroula en raison d'une épaisse couche de neige. Grâce à une action de solidarité des fans, le club recueillit suffisamment d'argent pour retaper l'ensemble. Mais sur le plan sportif, le mal était fait. D'année en année, les Bleu et Blanc s'enfoncèrent tant et plus, au point de chercher leur salut dans plusieurs fusions. L'une d'entre elles permit au Royal Tilleur Football Club Liégeois de créer un nouvel engouement sur place. Le 21 janvier 1996, ils furent ainsi près de 10.000 à se presser au stade lors de la visite en coupe de Belgique du RWDM. En raison des conditions imposées pour l'obtention de la licence, le club préféra s'acoquiner avec Seraing pour poursuivre une nouvelle fois sa route.