Le passage à vingt équipes a fait en sorte que plusieurs journées de championnat se déroulent le mercredi soir, l'étalement des matches sur un week-end est tel que 56 rencontres sur 110 ont eu lieu le dimanche après-midi. Ces deux données ne sont pas propres au Calcio mais elles ont dans ce cas une répercussion assez grave. Depuis 1998, année où fut enregistré le record absolu (9.535.113 entrées), le nombre de spectateurs est continuellement en baisse. La saison dernière, il s'élevait à 7.853.732 : soit une c...

Le passage à vingt équipes a fait en sorte que plusieurs journées de championnat se déroulent le mercredi soir, l'étalement des matches sur un week-end est tel que 56 rencontres sur 110 ont eu lieu le dimanche après-midi. Ces deux données ne sont pas propres au Calcio mais elles ont dans ce cas une répercussion assez grave. Depuis 1998, année où fut enregistré le record absolu (9.535.113 entrées), le nombre de spectateurs est continuellement en baisse. La saison dernière, il s'élevait à 7.853.732 : soit une chute de près d'1,7 million de présences. Enorme ! Et ce phénomène alarmant n'est pas prêt à diminuer. Ainsi, cette saison, la moyenne stagne parce que sont arrivées en Serie A des équipes de villes importantes comme Florence, Palerme et Cagliari mais aussi, vu l'enthousiasme engendré par la montée, des clubs comme Messine et Livourne. Mais si l'on ne tient compte que des équipes présentes la saison dernière, on enregistre une nouvelle baisse de 8,7 %. Le cas le plus flagrant a été enregistré lors du match Juventus-AS Rome où seulement une place sur trois était occupée (26.675 spectateurs dans un stade de 75.000 places). Le problème est grave et paraît irréversible si on ne prend pas de mesures drastiques pour ramener le supporter au stade. Ainsi, en quatre ans, le prix du billet d'entrée a augmenté de 23 % et c'est ce qui a permis aux clubs de ne pas perdre trop d'argent en voyant leurs rentrées aux guichets (abonnés compris) passer de 157 millions en juin 2000 à 145,8 en juin 2004. Autre constat inquiétant : les droits tv n'ont pas connu l'augmentation prévue. Le nombre d'abonnés est inférieur à celui sur lequel Sky avait tablé. La chaîne du groupe de RupertMurdoch qui avait escompté 3 millions d'abonnés s'est arrêtée à 2,8 millions. (N. Ribaudo) MOZART, qui avait été accusé de dopage le 5 novembre, a été blanchi et a même pu jouer en championnat mercredi. Le médian de la Reggina a pu prouver que le betametasone qui avait été décelé dans ses urines émanait d'une pommade anti-moustiques qu'il avait appliqué à sa petite fille. FABIO BAZZANI a reçu le prestigieux Discobolo al merito sportivo, récompensant le geste le plus fair-play. Lors de la 10e journée, contre l'Atalanta, le joueur de la Samp a attendu sur le bord du terrain que son adversaire, blessé au visage suite à un contact avec lui, se fasse soigner. Le Génois n'a pas voulu profiter de la supériorité numérique et, bien qu'invité par l'arbitre à monter au jeu, il a préféré patienter jusqu'au retour au jeu de sa victime. BUTEURS : 1. Montella (AS Rome), Shevchenko (AC Milan) 9 buts ; 3. Adriano (Inter), Bojinov (Lecce) 8 ; 5. Totti (AS Rome) 5. N.Ribaudo