Une passe du flanc droit de Bruno Tabata, un contrôle du pied droit dans le rectangle, un bref mouvement de pivot pour pouvoir armer son tir du gauche, le tout avec un adversaire dans le dos: c'est ainsi qu'après cinq minutes de jeu, Tiago Tomas a ouvert la marque de l'intérieur du pied, lors du périlleux déplacement à Belenenses SAD, dima...

Une passe du flanc droit de Bruno Tabata, un contrôle du pied droit dans le rectangle, un bref mouvement de pivot pour pouvoir armer son tir du gauche, le tout avec un adversaire dans le dos: c'est ainsi qu'après cinq minutes de jeu, Tiago Tomas a ouvert la marque de l'intérieur du pied, lors du périlleux déplacement à Belenenses SAD, dimanche dernier. Miguel Cardoso rapidement égalisé, mais a ensuite vu son penalty être arrêté à la 19e par le gardien espagnol Adan. Huit minutes plus tard, Tomas, international U19, est arrêté fautivement dans le rectangle par l'arrière droit Tiago Esgaio. Le médian axial João Mário, prêté par l'Inter, s'est cependant chargé de sa conversion, claquant là le dernier but de la rencontre. À six minutes du terme, Ruben Amorim a remplacé son talentueux attaquant par le Slovène Andraz Sporar. Tiago Tomas ne mesure qu'un mètre 80, mais il pèse énormément sur les défenses adverses. Très rapide, l'avant-centre aime jouer en profondeur. Bien qu'il n'ait inscrit que deux buts en 544 minutes de jeu, le remplaçant de Luis Phellype, qui s'est gravement blessé aux ligaments croisés du genou en début d'année, prouve qu'il mérite le contrat de cinq ans obtenu le 25 juin dernier, avec une clause libératoire estimée à soixante millions d'euros. Marcher sur les traces de Cristiano Ronaldo, la légende du club, peut paraître utopique, mais Tomas, qui a intégré l'académie du club à douze ans après une saison au GD Estoril Praia, est décidé à remporter un nouveau titre portugais ainsi que la Coupe, afin de démontrer que son Sporting n'est pas inférieur à Benfica et au FC Porto.